Publié le 2 Octobre 2018

La Bohème par Chloé de la Bohème du Levant

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Artistes-écrivains, #La vie locale, #Ile du Levant

Publié le 1 Octobre 2018

Photos : F.C. et P.de Biliotti
Photos : F.C. et P.de Biliotti
Photos : F.C. et P.de Biliotti

Photos : F.C. et P.de Biliotti

Daniel De Filippi (président de l'Association pour la rénovation et la gestion de la Chapelle de l'île du Levant) et Christian Thuillez devant le tabernacle.

Au bas de la porte côté intérieur on peut y lire :

George et Mireille Levant 1970

Quelle est leur nom de famille ? et Qui sont-ils ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #La vie locale, #Artistes-écrivains, #Ile du Levant

Publié le 1 Octobre 2018

Rédigé par HODIE

Publié dans #Coupures de presse, #La flore

Publié le 1 Octobre 2018

----------

Semaine 39 de 2018 du 24 au 30 septembre

Température maximum : 27,3 °C le 24 à 17:45

Température minimum : 16,2 °C le 28 à 02:30

Pluie : 0,0 mm

Pluviométrie annuelle : 493,2 mm

Rafale maxi :
51,5 km/h le 24 direction dominante  ouest

Détails ci-joints

------------

Climatologie semaine 39 de 2018 sur le domaine naturiste d'Héliopolis - Station Hodie - île du Levant

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Climatologie

Publié le 30 Septembre 2018

Photo : Masala zone

Photo : Masala zone

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Ile du Levant, #AYGUADE

Publié le 30 Septembre 2018

ÉDITION SPÉCIALE DE LA REVUE NATURISTE INTERNATIONALE
L'ILE DU LEVANT
NOUVEAU GUIDE 1958

"C'est arrivé au Levant" 

1957

   De l'Ayguade si vous mettez cap au sud, vous naviguez d'abord sur des eaux abritées, entre le Levant et Port-Cros. Bientôt l'horizon s'élargit vers la haute mer, vous apercevez sur votre droite la pointe noire de Maupertuis. (Sur votre gauche plutôt).. Elle annonce la mer houleuse, parfois forte. Passé le cap, la côte n'est qu'un abrupt amoncellement d'énormes rocs détachés de la falaise qu'écrase la chaleur. Sauf sur deux ou trois points, il est impossible d'accoster. Souvent, il est encore plus difficile de repartir.

  C'est pourquoi nous décidâmes de passer la nuit sur place. Inspiration qui devait nous renseigner tout à fait sur le sens poétique de l'expression "l'horreur d'une profonde nuit", dessein pourtant favorisé dès l'abord par une chasse exceptionnelle. A la tombée du jour, nous étions gavés de poisson frit, béats, nous sucions nos doigts après avoir fait disparaître une cigale de mer de belle taille, rôtie et assaisonnée avec ses propres œufs écrasés dans l'ail et l'huile d'olive.

  O nuit enchanteresse, divin ravissement...chante la prima donna. Comment donc ! A peine avions-nous fermé l’œil que les escadrilles légères de moustiques obscurcirent l'horizon. Le bruit des claques que nous nous assénions fut soudain couvert par les hurlements des escadrilles lourdes de goélands entrées en action. Les goélands, furieux de la présence de ces intrus sur leurs rochers, se laissaient tomber sur nous comme des pierres, lançant en nous frôlant des cris sans nom, écœurants.

  En déroute, nous errions parmi les blocs rocheux, risquant à chaque pas de nous rompre le cou.

  "Qu'une nuit paraît longue à la douleur qui veille :" (B. Joseph Saurin - 1763). Tu parles ! Suppliciés par les moustiques, traqués par les goélands, martyrisés par l'insomnie et la fatigue, asphyxiés par le feu anti-moustiques, nous n'avions plus que la ressource de nous jeter à l'eau.

  " Que dis-tu de la nuit, sentinelle ? La matin vient..." (La Bible, Livre d'Isaïe). " C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière." (Edmond Rostand).

  Ah ! nous les attendions à genoux la lumière et le matin pour laver nos blessures. Le soleil d'Austerlitz se leva sur notre Waterloo et, derrière nous, s'éleva un bruit singulier.
Un coq saluait le fin du jour ?

  Non. Alignés sur le bord de la falaise, les goélands vainqueurs ricanaient.

L’ÎLE DU LEVANT NOUVEAU GUIDE 1958

L’ÎLE DU LEVANT NOUVEAU GUIDE 1958

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Guides, #Histoire, #1958, #1957, #Ile du Levant

Publié le 29 Septembre 2018

Ce dimanche 30 septembre 2018 à 11h30 seront répandues, par sa fille, près du mur du souvenir, à côté de la chapelle du Levant, les cendres de Christiane JARRY, figure pittoresque et marquante de l'île.
A l'issue de ce moment de recueillement vous êtes conviés à boire un verre à sa mémoire sur la terrasse du Bazar.

[Annonce de Michel Guinard]

Christiane Jarry

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié le 29 Septembre 2018

Les fanfarons de la fanfare EFFET MER étaient à bord de la navette de la TLV et sur l’île du Levant ce samedi 29 septembre 2018.

Merci à Cathy Boulard et Pierre Quillier pour les vidéos et les photos !

Escale à Port Cros - Arrivée au Levant
Escale à Port Cros - Arrivée au Levant

Escale à Port Cros - Arrivée au Levant

EFFET MER AU LEVANT
EFFET MER AU LEVANT

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Artistes-écrivains, #Fêtes, #Ile du Levant

Publié le 29 Septembre 2018

ÉDITION SPÉCIALE DE LA REVUE NATURISTE INTERNATIONALE
L'ILE DU LEVANT
NOUVEAU GUIDE 1958

"C'est arrivé au Levant" 

1955-56

  Cette autre histoire se prolonge d'une saison à une autre, car l'assassin revient toujours sur les lieux du crime, mais quand il a le temps.

  Voici les faits. Depuis q'a été réduit le périmètre naturiste au Levant, il est malaisé de "se prendre" une bouillabaisse. Si bien qu'on a découvert les mérites du civet de poulpe, de la murène mayonnaise et du congre à la rouille. Furetant entre la Galère et l'Avis, j'avais aperçu sur un fond minable un objet qui ressemblait à un vieux couvercle de lessiveuse d'assez grand diamètre. A tout hasard, Raymond Adout (enquête-filature-discrétion) plongea et souleva le couvercle. Un beau congre démarra dans un nuage de sable. Je l'embrochais de travers, il se décrocha et fila vers une fissure obscure où je le suivis. Sous la houle, l'eau profonde siphonnait là-dedans et je me trouvai nez à nez - exactement - avec le congre.

  Sur-le-champ mué en champion de brasse papillon, je rentrai le ventre mieux que Miguel Dominguin dans l'arène pour laisser foncer l'affreux, qui finalement, ut harponné, estourbi, fricassé et enseveli en terre chrétienne sous un linceul d'aïoli.

  L'année suivante, une dorade vagabonde nous ramena sur les lieux du crime. Apercevant le couvercle, nous échangeâmes, à travers nos masques de verre, un regard amusé en souvenir du rodéo passé.

  Raymond, qui ne doute de rien, plongea enquêter sous le couvercle. Sait-on jamais ? J'eus à peine le temps de viser et de tirer, un superbe congre se tordait sous ma flèche ! Cette fois, ça n'avait pas fait un pli.

  Une communication à l'Académie des Sciences nous semble s'imposer. Elle débutera ainsi : "Le congre, constituant un plat apprécié lorsqu'il est coupé en tranches et accomodé à l'aïoli, vit caché sous de vieux couvercles de léssiveuse. Le chasseur de congres aura intérêt à rechercher de tels couvercles. Dés qu'il apercevra un, il le soulèvera sans précautions inutiles. A ce moment, le congre, etc..."

Jean-Albert Foëx à proximité de l'épave du POLYPHEME - Extrait de Rendez-vous sous la mer, Nouvelles Editions Latines 1954

Jean-Albert Foëx à proximité de l'épave du POLYPHEME - Extrait de Rendez-vous sous la mer, Nouvelles Editions Latines 1954

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Guides, #Histoire, #Ile du Levant, #1958

Publié le 28 Septembre 2018

Fin de saison sur le port de l'Ayguade du Levant  - Photo :Masala Zone sur Twitter

Fin de saison sur le port de l'Ayguade du Levant - Photo :Masala Zone sur Twitter

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Ile du Levant, #AYGUADE, #La vie locale