Articles avec #histoire tag

Publié le 15 Août 2017

Le débarquement du 15 août 1944 :

Le point choisi pour le débarquement allié en Provence est Cavalaire.

Pour débarquer dans de bonnes conditions à Cavalaire, il faut prendre le contrôle du Cap Nègre, de Port Cros, et surtout celui du Levant. Les Alliés ont repéré au Titan une très grosse batterie de canons. Il faut à tout prix la neutraliser.

Du côté des Alliés, 2 300 hommes pour prendre les deux îles. Le deuxième régiment FSSF (First Special Service Forces) intervient au Levant. Les hommes des FSSF sont tous des volontaires, américains et canadiens, sélectionnés et entraînés pour des actions commandos. Ils ont repris les îles Aléoutiennes aux Japonais, ils ont débarqué à Anzio, ce sont des combattants expérimentés. Ils sont couverts par l’artillerie de marine et l’appui aérien est illimité.

Pour défendre l’île du Levant, 90 Allemands de la deuxième KP du Grenadier Régiment 917 (à Port Cros, ils sont 50), pas d’avions, quelques armes…et un gros tas de rondins.

La fameuse batterie du Titan est un leurre qui a bien fonctionné.

 

15 août 1944 SITKA : « Une île de merde »

L’assaut démarre le 15 août, à 1 heure du matin. C’est l’île du Levant et non Cavalaire le premier point de débarquement des alliés en Provence. Le nom de code de cette opération est  SITKA. Les assaillants arrivent sur des embarcations gonflables. Ils sont guidés par des hommes montés sur des kayaks ou sur des planches de surf équipées d’un moteur.

Témoignages de sergent Kenneth Betts  de la 1ère Compagnie– 1er Bataillon – 2e  Régiment

« On progresse dans le maquis (sur l’île du Levant) lorsqu'un obus de mortier explose à mes pieds! Les éclats partent de chaque côté fauchant 5 hommes sur ma gauche et 5 hommes sur ma droite! Et moi... pas une égratignure... bien secoué mais même pas KO!
Si l'obus n'était pas arrivé à mes pieds, je serais mort...J'entendais les copains dire: "Betts a eu son compte cette fois…"Je sors du périmètre de l'explosion et un des gars hurle: «Oh Mon Dieu! Il y a un cadavre qui vient vers moi!" Ils croyaient qu'on était tous morts dans l'explosion...Quelqu'un crie: "J'ai besoin d'un volontaire pour aller ramener les blessés..." Je réponds:- "Je suis volontaire, Mack!" J'en avais déjà assez de cette île de merde.
 »

Le sergent Joe Dauphinais: On progresse sur l’Ile du Levant et on arrive en face de bunkers allemands qui ont un champ de tir de 360 degrés! Ils pouvaient bouger ces putains de MG 42 dans tous les sens! Et très vite! Tout était hydraulique et ils avaient même des périscopes! Mon troisième peloton a fait 5 ou 6 passages devant les bunkers et nous avons perdu 2 hommes. Je commence à être fatigué et irrité par la situation car on n’avait toujours pas été relevés par notre premier peloton. Finalement j’explose devant un officier: "Ça serait peut-être le putain de moment que vous ameniez le  premier peloton par ici non? Je commence à en avoir marre de cette merde! On a tenté 16 passages devant ces putains de MG 42 là-bas devant et on arrive à rien!" J'étais vraiment énervé. L'officier me répond: "Mais vous n’avez pas entendu? Je réponds" Quoi???» Il continue: "Le premier peloton est venu vous relever, mais en arrivant sur vos arrières ils ont été anéanti par un tir de mortier!"
Voilà ce qui peut arriver… Ça se passe juste derrière vous et vous vous en apercevez même pas...C’est toujours comme ça, tu gueules pour un truc qui te tient particulièrement à cœur et soudain, tu te rends compte que tous tes copains sont morts...On a finalement pris ces bunkers de nuit... à la grenade...

 

Les Allemands se rendent après deux jours de combat. Il a fallu un régiment complet de troupes d’élite pour faire capituler une cinquantaine de soldats allemands retranchés dans une grotte avec des mortiers et des mitrailleuses.

Le fort Napoléon est incendié par les officiers allemands qui voulaient faire brûler des papiers.

 

extraits du livre "HELIOPOLIS, histoire d'un village expérimental devenu un jardin d'essais" dans la collection ILE DU LEVANT par Frédéric Capoulade et Hélène Goldet -- En vente au Bazar d'Héliopolis 83400 ILE DU LEVANT

15 août 1944 au Levant
15 août 1944 au Levant

Forcemen du 2nd ou 3rd Regiment gardant des prisonniers allemands du 917.Grenadier-Regiment (18.Kompanie), embarqués sur un LCA britannique suite au débarquement sur l'île du Levant face à Hyères le 15 août 1944. Source : http://sudwall.superforum.fr issue du  Facebook de RIVIERA 44

Prisonniers allemands faits sur l'île du Levant par la FSSF. Source : http://sudwall.superforum.fr
Prisonniers allemands faits sur l'île du Levant par la FSSF. Source : http://sudwall.superforum.fr
Prisonniers allemands faits sur l'île du Levant par la FSSF. Source : http://sudwall.superforum.fr

Prisonniers allemands faits sur l'île du Levant par la FSSF. Source : http://sudwall.superforum.fr

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Histoire, #Artistes-écrivains

Repost 0

Publié le 14 Août 2017

Rédigé par HODIE

Publié dans #ADIL, #Histoire

Repost 0

Publié le 13 Août 2017

Rédigé par HODIE

Publié dans #Des bateaux, #Ile du Levant, #Histoire

Repost 0

Publié le 6 Août 2017

"L'île du Levant dans l'histoire" 2/3
"L'île du Levant dans l'histoire" 2/3
"L'île du Levant dans l'histoire" 2/3

Un article rédigé sans doute par Jean-Albert Foëx
dans le guide TOUT SUR L'ILE DU LEVANT 1957

A noter que l'auteur de l'article se trompe en parlant du marquis De Pourtalès. Il s'agissait du Comte Henri De Pourtalès.

 

-- suite et fin le 9 août --

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Guides, #Histoire

Repost 0

Publié le 4 Août 2017

"L'île du Levant dans l'histoire" 1/3
"L'île du Levant dans l'histoire" 1/3

Un article rédigé sans doute par Jean-Albert Foëx
dans le guide TOUT SUR L'ILE DU LEVANT 1957

-- à suivre le 6 août --

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Guides, #Histoire

Repost 0

Publié le 3 Août 2017

La cour du pénitencier avec son puits. Photo extraite du guide Tout sur l'île du Levant de 1957

La cour du pénitencier avec son puits. Photo extraite du guide Tout sur l'île du Levant de 1957

Maquette du pénitencier réalisée par Jeannot Raybaud et Claude Gritti dans le mess des officiers de la base DGA Essais de Missiles Ile du Levant

Maquette du pénitencier réalisée par Jeannot Raybaud et Claude Gritti dans le mess des officiers de la base DGA Essais de Missiles Ile du Levant

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Histoire

Repost 0

Publié le 26 Juillet 2017

Le 6 août1926 dans le journal L’Intransigeant n°16801. Source : Retronews.fr
Le 6 août1926 dans le journal L’Intransigeant n°16801. Source : Retronews.fr

Le 6 août1926 dans le journal L’Intransigeant n°16801. Source : Retronews.fr

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Histoire, #Coupures de presse

Repost 0

Publié le 24 Juillet 2017

Source : Gallica.bnf.fr

Source : Gallica.bnf.fr

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Histoire, #Coupures de presse

Repost 0

Publié le 24 Juin 2017

Odette  100 ans

Odette 100 ans

" Nature, Liberté, Indépendance !

En 1936, Odette profite des loisirs offerts par les congés payés ;  avec ses  économies de sténo-dactylo  et grâce à son permis de conduire (rare à l’époque pour une femme !)  elle  « descends » dans le midi de la France. Déjà indépendante !

Liberté : Peu de temps, elle décide de quitter  la  vie parisienne pour s’installer  avec Jo, son alter-ego,  sur un petit bout de terrain sur l'île du Levant pour y construire leur  «nid », qui deviendra  petit à petit les « Bungalows de l’Eden »  qui accueilleront tous les épris de Nature et Liberté. Elle fera ainsi partie de ces couples de pionniers qui parmi d’autres participeront  à la création du village Héliopolis à l'île du Levant.

Trois enfants sont nés de l'union avec Jo :  Danie, Jean Claude et Sylvette.

A la disparition de Jo, Odette reste vivre au Levant ; Elle parcourt cependant campagnes et montagnes, seule avec ta voiture, toujours éprise  d’indépendance. 

A tes 93 ans, elle est accueillie pendant 10 ans en Maison de Retraite  à Toulon ou elle passera très sereine, ses dernières années. "

Merci à Sylvette pour ces phrases extraits de l'hommage lu lors du recueillement suite au décès d'Odette Jacquier dans sa 103ème année, le 7 juin 2017.

Au second plan, l'Eden en mars 1942. Coll. S. Jacquier

Au second plan, l'Eden en mars 1942. Coll. S. Jacquier

Jo Jacquier, peintre en 1939 à la Pomme d'Adam. Coll. S. Jacquier

Jo Jacquier, peintre en 1939 à la Pomme d'Adam. Coll. S. Jacquier

Odette Jacquier : Hommage à l'une des pionnières de l'île du Levant

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Histoire, #La vie locale

Repost 0

Publié le 23 Juin 2017

Ce qu'il reste de la statue en 1949. Coll. Charraix/Theillol

Ce qu'il reste de la statue en 1949. Coll. Charraix/Theillol

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Histoire, #Artistes-écrivains

Repost 0