Articles avec #ile du levant tag

Publié le 13 Août 2017

Près de 80 personnes ont embarqué sur le CORSAIRE II pour la deuxième croisière naturiste proposée par la compagnie ILES D'OR/LE CORSAIRE et l'association Le Levant Naturiste.
Ce tour de l'île de prés de 22 km a permis de passer devant la pointe Maupertuis au sud , puis en direction du Titan d'admirer les Pierres de Fer et les différents caps et calanques dont celles de l'Ane, du Liserot et du Titan.  Puis la côte nord a été longée vers la pointe du Castellas, la calanque de la Paille puis Port Avis et la Réserve Naturelle des Arbousiers.

Guide de l'île du Levant de Pierre Audebert. 1950

Guide de l'île du Levant de Pierre Audebert. 1950

La pointe de Maupertuis et la calanque de Méra à gauche

La pointe de Maupertuis et la calanque de Méra à gauche

La calanque de l'Ane

La calanque de l'Ane

De g.à d. la maison des gardiens, le phare du Titan et l'ancien sémaphore

De g.à d. la maison des gardiens, le phare du Titan et l'ancien sémaphore

La point du Castellas et les ruines du monastère

La point du Castellas et les ruines du monastère

La pointe Rousse en arrière plan / Le port militaire de l'Avis
La pointe Rousse en arrière plan / Le port militaire de l'Avis

La pointe Rousse en arrière plan / Le port militaire de l'Avis

Le retour devant Héliopolis
Le retour devant Héliopolis

Le retour devant Héliopolis

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Ile du Levant

Repost 0

Publié le 13 Août 2017

Rédigé par HODIE

Publié dans #Des bateaux, #Ile du Levant, #Histoire

Repost 0

Publié le 25 Juillet 2017

Croisière naturiste du 23 juillet 2017 - La face cachée de l'île du Levant - Photos : FB Le Levant Naturiste
Croisière naturiste du 23 juillet 2017 - La face cachée de l'île du Levant - Photos : FB Le Levant Naturiste

Croisière naturiste du 23 juillet 2017 - La face cachée de l'île du Levant - Photos : FB Le Levant Naturiste

1ère photo : On aperçoit le phare du Titan et la grande maison des gardiens inhabitée aujourd'hui car le phare est automatisé.

2ème photo : Vue du côté nord. Pointe de Calerousse au premier plan et la calanque du phare au second plan.

 

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Ile du Levant

Repost 0

Publié le 15 Juillet 2017

Les dimanches 23 juillet et 13 août, Les Vedettes des Îles d'Or-Le Corsaire et Le Levant Naturiste vous proposent une promenade en mer naturiste à la découverte de la face cachée du Levant (la partie militaire fermée au public).
Cette mini-croisière est un moment de convivialité au cours duquel une petite collation vous sera offerte.
VENEZ NOMBREUX !
Les détenteurs de la carte FFN 2017 bénéficieront d"une remise de 10%.
Pour vous inscrire, veuillez contacter les Vedettes des Îles d'Or au: 
04 94 00 45 77.
Croisière naturiste à la découverte de la face cachée de l'île du Levant

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Naturisme, #Des bateaux, #Ile du Levant

Repost 0

Publié le 11 Juillet 2017

Extrait de la revue UNIVERS ILLUSTRE du 29 août 1885
Sources : Gallica et Retronews

AUX ILES D'HYÈRES

Mon cher directeur, Parti de Saint-Raphaël sur le yacht à vapeur de l'ingénieur en chef des ponts et chaussées du département du Var, H. Weissberger, j'ai profité de l'inspection officielle des phares de la côte pour faire une merveilleuse excursion par mer jusqu'à Toulon. Grâce à l'amabilité de mon savant cicérone, je pus voir de près (ce que peu de gens peuvent faire à cause du manque de communication) ces géants lumineux isolés sur les rochers émergeant de la Méditerranée.

Nous stoppons d'abord au pied du phare du cap Camarat; en quelques minutes, au milieu des roches et des schistes, nous arrivons au sommet par un chemin des plus pittoresques; là s'offre aux yeux éblouis une vue merveilleuse.

A l'est, la côte depuis Saint-Raphaël jusqu'à l'Italie ; à l'ouest, le littoral jusqu'à Toulon s'étend dans une atmosphère bleuâtre et claire; en face, les Iles d'Hyères, où nous devons aller coucher le soir.

Derrière, au nord, tout le pays de la baie de Saint-Tropez. Tout cela est lumineux, éblouissant, immense. Le phare et les signaux du sémaphore sont gardés par des hommes vigilants et sûrs, vivant là avec leur famille, isolés du reste du monde, éloignés des milieux malsains et restant forts comme l'air vivifiant qu'ils respirent dans ces hauteurs azurées où toujours l'oeil au guet, la longue-vue marine en main, ils inspectent l'étendue de la mer bleue et notent le moindre incident. Les paquebots du monde entier arrivant à Toulon ou à Marseille passent sous leurs yeux vigilants et sont signalés sur l'heure. Puis le soir, quand le soleil radieux disparaît lentement dans les flots empourprés et que la nuit a estompé toutes choses, le phare s'illumine et projette au loin, à intervalles réglés, sa lumière rouge et blanche. Celte lumière du phare de Camarat sert à diriger les navires vers la rade de Toulon : en le laissant sur la droite et en apercevant le phare du Titan sur l'Ile du Levant par la gauche, la route est ouverte et sûre.

Ce phare du Titan, dont je vous envoie un dessin d'après nature, est tout ce qu'on petit voir de plus étrange. Nous y arrivâmes le soir à la chute du jour; mon compagnon de voyage Weissberger, faisant son métier d'ingénieur militairement, m'avait abandonné à ma contemplation artistique et s'était fait transporter à terre par le canot du bord. Je le voyais grimper et disparaître dans les rochers à pic, en me disant : Tout à l'heure j'en ferai bien autant ; j'aurai vite fait, moi aussi, d'escalader les soixante-dix mètres de hauteur de ce rocher fantastique, ressemblant aux tuyaux d'un orgue gigantesque, grand comme Notre-Dame de Paris.

Mon croquis fait, je partis au milieu des gneiss, des basaltes et des schistes : me voilà grimpant à grand'peine par un chemin à chamois, me demandant comment mon ingénieur avait disparu si vile; mais je me disais : les hommes qui, par un pareil chemin, ont monté les pierres de taille et les charpentes du phare qui est là-haut ne connaissent pas d'obstacles,'pas plus que Gusman, de fameuse mémoire. Ce sont les héros du jour; ils nous mènent vite et loin avec leurs inventions modernes, et, tout en les admirant, je grimpais, je grimpais encore, je grimpais toujours ; un dernier effort, une dernière poussée de mon pic et j'arrivai au pied du phare. Ouf I La nuit s'était faite pendant mon ascension : cependant le crépuscule me laissait apercevoir en bas notre petit vapeur, comme un faible point noir se détachant à peine au milieu d'un fouillis de roches hérissées et menaçantes, aux formes étranges et fantastiques; la brise du large passait fraîche, et chantait sur ma tête, dans les fils du télégraphe, son hymne à la nuit. Le vent augmenta, je rentrai dans le logis des gardiens, où je retrouvai mon ingénieur qui m'attendait pour partager son dîner improvisé par les soins de la femme du garde; Ce fut exquis. Ou avait-elle trouvé sur ce rocher aride des côtelettes pareilles et surtout ces abricots monstrueux ? Je n'ai jamais pu le savoir, mais avec un ingénieur en chef tout est possible, comme vous voyez. 

Nous couchâmes dans de bons lits, dans des chambres admirablement tenues et dont le carrelage reluisant faisait penser au patinage du skating-ring. De peur de tomber, je me couchai et m'endormis jusqu'à l'aube. Le lendemain, à quatre heures, nous partîmes par une belle mer assez houleuse et une jolie brise d'est, Nous contemplions les splendeurs de l'aurore..,

Car pour être ingénieur, on n'en est pas moins poète, et mon aimable ami me parlait de l'Alsace, son cher pays. Le soleil se levant sur la Méditerranée était bien beau, mais rien ne valait le soleil d'Alsace. Aussi, plus tard !

Et nous voguions ainsi rêvant, nous laissant bercer mollement par les souvenirs et les vagues I

Vers neuf heures, par un soleil splendide, nous arrivions à Porquerolles, port d'une des Iles d'Hyères voisines. Autant l'Ile du Levant dont nous venions est aride, autant celle où nous arrivions est cultivée et charmante. Le fort et le phare dominent une campagne verte et fraîche d'où émergent des silhouettes gracieuses de palmiers. Tout y est cultivé et les fleurs les plus rares y abondent;

De légères barques, tartanes et balancelles, se reposent dans l'eau dormante du port reflétant les rayons ardents du soleil. La température y est d'une douceur exquise et nous quittons à regret ce petit coin de paradis, pour mettre le cap sur la presqu'île de Giens et le phare du grand Ribot, dont je vous envoie aussi un croquis. . Ces îles d'Hyères et le littoral des Salins d'Hyères qui se trouve en face sont d'une triste actualité, à l'occasion de l'arrivée des cendres du brave amiral Courbet. J'ai pensé que mes croquis vous intéresseraient, surtout en ce moment où l'attention est portée vers ces parages ensoleillés, si peu faits pour servir de décor à un funèbre cortège.

Amitiés,

Riou.

Au Titan en 1885

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Avant 1900, #Ile du Levant

Repost 0

Publié le 5 Juillet 2017

des photos superbes d'Alain André
des photos superbes d'Alain André

des photos superbes d'Alain André

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Ile du Levant

Repost 0

Publié le 18 Juin 2017

Rédigé par HODIE

Publié dans #Ile du Levant

Repost 0

Publié le 11 Juin 2017

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #vidéos, #Ile du Levant

Repost 0

Publié le 2 Mai 2017

Depuis le CORSAIRE I, MEDITERRANEE XV

Depuis le CORSAIRE I, MEDITERRANEE XV

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Des bateaux, #Ile du Levant

Repost 0

Publié le 1 Mai 2017

Au point du Jour - Réserve naturelle des Arbousiers

Au point du Jour - Réserve naturelle des Arbousiers

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Ile du Levant, #Réserve naturelle

Repost 0