1951 : Le Naturisme, une définition par Georges Rousseau

Publié le 2 Janvier 2012

1951-ADIL-n-7couvfr-copie-1.jpg

Extrait de la revue ADIL,
Association naturiste Des Amis de l'Ile du Levant,
n°7 du 2ème trimestre 1951 page 12

Premières propositions parues dans la revue n°3 du 3ème trimestre 1950 

LE NATURISME

EXPOSE DEFINITIF EN 7 POINTS
par Georges ROUSSEAU, président de l'ADIL

Le naturisme est un ensemble de pratiques qui a pour but l'amélioration de l'individu par lui-même, tant au point de vue physique et moral que mental, par :

1 - Le retour à une vie saine et plus conforme aux lois de la nature,

2 - L'abstinence de l'alcool et progressivement celle du tabac,

3 - Une alimentation saine et sobre avec priorités aux aliments crus, c'est à dire vivants.
La consommation des produits animaux ne devant y être admise qu'à faibles doses, et à doses très modérées celles des boissons et produits alimentaires excitants ou concentrés.
Toutes viandes (poisson compris) doivent être éliminés progressivement et suivant le tempérament de chacun, jusqu'au stade de régime non sanglant respectant la vie, allant ainsi jusqu'au naturisme intégral et vécu.

4 - La pratique de la nudité intégrale, individuelle ou en commun, des bains d'air, d'eau, de soleil, des jeux, des sports, de la culture physique et des exercices de respiration consciente.

5 - L'entraînement au calme, à la maîtrise de soi, , le développement de la mémoire et des facultés d'observation.
Par la culture de l'esprit (lequel doit être large et non conformiste) en s'initiant au grand livre de la nature, dans le but d'une amélioration constante de l'individu en dehors de toute philosophie, dogme, religion, parti ou système quelconque.
Le naturiste devant trouver la vérité par lui-même et se libérer par lui-même. 

6 - Le contrôle conscient, volontaire et raisonné de la sexualité. Si la pluralité sexuelle semble être naturelle, en revanche les abus, aussi bien que l'abstinence trop prolongée, peuvent déterminer chez certains sujets un déséquilibre nerveux préjudiciable à leur organisme. Le naturiste doit donc tant sur le plan physiologique que mental, se libérer de l'esclavage sexuel et, par un contrôle judicieux de sa sexualité, établir en lui une saine harmonie conforme à son tempérament.

7 - L'amour envers ses semblables et ses frères inférieurs. Tout le mal existant dans le coeur de l'Homme doit disparaître en contact avec la Nature. Le naturiste doit donc être contre toute violence et toutes guerres et oeuvrer en faveur de la paix entre les hommes de toutes les races. Paix entre les hommes et Paix dans les coeurs.

Cet ensemble qui forme le naturisme tel que nous le concevons, est le seul idéal, gageons-nous, qui soit capable de sauver une civilisation en folie qui se décompose de jour en jour.

Rédigé par HODIE

Publié dans #Naturisme

Commenter cet article