"C'est arrivé au Levant" un article de 1958 7/10

Publié le 27 Septembre 2018

ÉDITION SPÉCIALE DE LA REVUE NATURISTE INTERNATIONALE
L'ILE DU LEVANT
NOUVEAU GUIDE 1958

"C'est arrivé au Levant" 

1953

  L'île, en février, était lugubre, ratatinée sous le froid. Après un hiver parisien gratiné, j'étais venu faire retraite, respectueux des enseignements du docteur Alexis Carrel qui recommande à l'homme l'alternance de l'ascétisme et des excès pour entretenir son élasticité biologique.

  Pour voisin, j'avais un rombier méfiant qui gîtait dans une masure plutôt croulante et infestée de rats auxquels l'hiver faisait la vie dure. En pleine nuit, éclataient de violents feux de mousqueterie. C'était le voisin qui traquait les rats à coups de 22 long rifle. Du plus loin qu'il apercevait une silhouette quelconque se hâtant sur les chemins, il agitait frénétiquement son arme, classant sans discrimination tous les inconnus sous la rubrique "voyeurs". L'été venu, il avait disparu. Dommage, les voyeurs étaient là. L'île commençait à devenir surpeuplée, envahie par les touristes de passage, les curieux, les fâcheux.

  On se faisait une raison, laissant passer ces mérinos.

  Pourtant, un drame couvait dont le dénouement significatif devait sanctionner la défaite du pur naturiste en face du tout-venant sportif. Chaque année, une compétition, unique en son genre, une course pieds nus sur long parcours rocailleux, opposait les végétariens aux carnivores. Jusqu'alors, ces derniers n'avaient pas existé.

  En 1953, deux athlètes passèrent en trombe la ligne d'arrivée et se dirigèrent aussitôt vers les Arbousiers en déclarant :

  - ça creuse drôlement ! On va se taper un bon biftèque et une bouteille de rosé !

  Avec le biftèque et le rosé, la ruine des doctrines rigoureuses était (également) consommée.

Rédigé par HODIE

Publié dans #Ile du Levant, #Guides, #Histoire, #1958, #1953

Commenter cet article