Articles avec #parc national de port cros tag

Publié le 10 Octobre 2021

 

Suite à la baisse des populations d'oursins😔, des restrictions de pêche sont mises en place dans les départements du Var et des Alpes maritimes. 👉La date de début de saison de pêche est repoussée au 01/12.
Les conditions de pratique restent inchangées :
- 4 douzaines par pêcheur et par jour
- 10 douzaines maximum par jour par embarcation au delà de 2 pêcheurs
embarqués
- taille minimale de capture : 5 cm hors piquants
- pêche interdite en plongée bouteille
Photo : ©Jean-Michel Mille

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Parc national de Port Cros, #Oursins, #La faune

Publié le 17 Juin 2021

Publié le 29 Avril 2021

Vallon de l'Ayguade - Ile du Levant

Vallon de l'Ayguade - Ile du Levant

Page FaceBook 

Le saviez-vous ?
Le discoglosse Sarde (Discoglossus sardus), existait à l’époque oligocène, bien avant la Préhistoire. Les modifications climatique et géologique, l’apparition d’amphibiens plus performants ont sensiblement restreint sa descendance et sa zone de répartition. Aujourd’hui classé parmi les espèces les plus rares d’Europe, le Discoglosse sarde survit dans quelques îles de la Méditerranée, la Corse et les îles d’Hyères les plus anciennement isolées du continent, Port Cros et l’Île du Levant…
Avec ses 5 cm de long, sa peau faiblement verruqueuse d’une couleur brune à mordorée marbrée de tâches irrégulières noire, le Discoglosse sarde n’est pas facile à repérer. Encore moins si, à son habitude, il s’enfouit sous des feuilles mortes ou se cache dans une cavité. Mais si vous parvenez à l’approcher et à discerner au dessus de son museau pointu légèrement proéminent et incurvé vers le bas, ses yeux aux iris dorés et aux pupilles en forme de cœur, nulle doute que vous aurez envie de l’embrasser pour voir quelle genre de prince charmant surgira de ce crapaud-là…
Son nom exprime la forme de sa langue (disco, disque - glosse, langue) avec laquelle il happe, la nuit de préférence, insectes, larves et vers près des mares et ruisseaux temporaires peu profonds.
Son activité terrestre est étroitement liée à la température et à l’hydrométrie. En dessous de 7°c et 45 % d’humidité, le discoglosse sarde reste aux abris, attendant des conditions plus clémentes. Et le mistral sec et froid lui ôte toute envie de chasser. Par contre, les premières pluies d’automne et de printemps qui ruissellent dans les vallons de la Solitude, de Notre-Dame ou de la Fausse Monnaie à Port-Cros et qui sont recueillis dans les vasques naturelles et les failles rocheuses déclenchent son accouplement.
Du fond de ces anfractuosités gorgées d’eau, le mâle émet alors un chant nocturne dont le son, proche d’un ronronnement, est presque inaudible. La femelle sensible à ce signal le rejoint et pondra ensuite 200 à 1500 œufs, expulsés au fond de l’eau par paquet de 20 à 50, mais dont 60% seulement sont fécondés. Au bout de trois jours des petits têtards frétillants en sortiront. Puis, à la faveur d’une immersion dans un point d’eau bien ensoleillé, après s’être nourris durant un mois de débris végétaux, les têtards transformés en Discoglosses sarde d’un centimètre rejoindront la terre ferme… Il atteindra sa taille adulte à 3 ans.
©
Emile Barbelette – Discoglosse sarde
Françoise Serre Collet (MNHN) - Têtards de discoglosse sarde
 

Voir les commentaires

Publié le 27 Février 2021

Lu sur la page officielle FB du Parc national de Port Cros

Triste constatation !!!  Les agents du parc national ont observé une recrudescence d’actes de braconnage ou de non respect de la réglementation en matière de pêche maritime dans les cœurs marins du parc national de Port-Cros.
Plusieurs procédures judiciaires ont été ouvertes.
A Porquerolles
- dépassement de quota de pêche d'oursins avec 13 douzaines au lieu de 4 (le produit de la pêche a été saisi et remis à l’eau). 
- pêche au filet dans la zone interdite du sud-est de l'île de Porquerolles
-  pêche dans une zone interdite à la pratique du Gangui.
A Port-Cros  (avec le concours de la Police Nationale), les inspecteurs de l'environnement ont procédé à l'interpellation de deux individus pris en flagrant délit : pêche à la ligne et chasse au fusil harpon. 
Le matériel ayant servi à commettre les infractions a été saisi tout comme les produits de la pêche. Plusieurs contraventions et délits sont retenus.

Pour ces actes, les auteurs des infractions encourent chacun une peine maximale de 22 500 € d'amende, la confiscation du matériel ayant servi à commettre les infractions, la publication à leurs frais du verdict prononcé par le tribunal, et des sanctions administratives telles que des retraits d'autorisation de pêche.
Si les agents du parc national effectuent toute l'année des patrouilles de surveillance en mer (et à terre), ils peuvent désormais compter également  sur un nouveau dispositif de télésurveillance issue d'une technologie innovante. EYESEA AMP qui est un dispositif de surveillance automatisé de zones naturelles sensibles à accès réglementé.
Efficace de jour comme de nuit, ce dispositif vient tout juste d'être déployé dans les eaux du Parc national. 
Le projet, EYESEA AMP est animé par le Pôle Mer Méditerranée et soutenu par BPI France,
Information sur la réglementation en mer en coeur de parc national : Réglementation
Dossier de presse EYESEA AMP : https://fr.calameo.com/read/000318363006d25525af3

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Parc national de Port Cros, #Port Cros et Bagaud, #La faune

Publié le 20 Décembre 2020

Extrait des "Faits marquants de l'activité 2019
du Parc national de Port Cros"
Pages 22 et 23

L'exemple du séneçon anguleux de la presqu'île de Giens,
très présent sur l'île du Levant

Maîtriser...les espèces exotiques envahissantes
Maîtriser...les espèces exotiques envahissantes

Voir les commentaires

Publié le 19 Décembre 2020

Extrait des "Faits marquants de l'activité 2019
du Parc national de Port Cros"
Page 21

 

Voir les commentaires

Publié le 11 Mai 2020

Facebook Philippe Bernardi du 9 mai 2020

Ce matin plongée à la Gabinière, prises de vidéo,
observation des poissons après confinement.
Bien sur autorisation de la Préfecture Maritime et du Parc national de Port Cros

Voir les commentaires

Publié le 13 Mars 2020

Sortie de cohésion du personnel portcrosien du Parc national de Port Cros
sur l'île du Levant 

Hervé Bergère, à l'occasion de sa future mutation, fait brièvement le bilan de ses 18 ans à Port Cros

-----------------------------

Sur la terrasse de l'hôtel LA BRISE MARINE

Voir les commentaires

Publié le 7 Octobre 2018

Transmis par William Seemuller

Chers amis
Je quitte mes fonctions au parc national de Port-Cros à la fin de la semaine.
Aux insulaires, je veux leur dire le plaisir d'avoir mis en place des projets avec eux, des plus petits aux plus ambitieux pour lesquels une énergie sans relâche sera nécessaire pour les pérenniser ou les faire grandir...
Comme beaucoup, je suis fascinée par le côté exotique de nos îles, qui permet sans nul doute d'échapper momentanément au stress ordinaire de la vie continentale.
Au delà de ce plaisir, j'ai pu, avec et grâce à vous, découvrir de l'intérieur la difficulté d'inscrire de plein pied nos îles dans l'univers contemporain, sans les tuer.
Au plaisir de vous croiser au Levant, à Port-Cros ou à Porquerolles
Très cordialement
Claire Mignet

Claire Mignet était au sein du Parc, cheffe du service "Economie de Proximité Innovation Transition Énergétique". Elle a participé à l'élaboration et l'adoption de la charte et a accompagné plusieurs projets sur nos îles : partenariat avec l'école d'architecture de Marseille et la publication du livre "L'Atelier des Horizons Possibles", une implication avec les levantins notamment sur la problématique des déchets, l'agriculture à Porquerolles (Jardins potagers, COPAINS, etc), la plaisance et les mouillages organisés dans la passe de Bagaud. Elle a également permis les premiers liens avec l'ONG SMILO "Petites îles durables".

Nous la remercions chaleureusement de son implication et de sa compréhension des Iles et des îliens. Nous lui souhaitons une pleine réussite pour ses prochains projets professionnels
                                          La rédaction de Port Cros matin

Merci Claire pour toute ton action au sein du Parc pour les îles et pour le Levant en particuler. Bon vent et au plaisir de se revoir ! Frédéric

Voir les commentaires

Publié le 26 Septembre 2015

Et l'île du Levant  ??
Et l'île du Levant  ??
Et l'île du Levant  ??
Et l'île du Levant  ??

Rien pour Port Cros ou Le Levant...Il est vrai que les rotations maritimes hivernales d'octobre à fin mars sur ces deux îles, encore réduites cette année, ne permettent pas de proposer et de fiabiliser des séjours "écotouristiques" sans oublier le manque de coopération de l'office du tourisme d'Hyères pour aider les commerçants Levantins qui veulent travailler hors saison....etc..

Voir les commentaires