La création d'Héliopolis (1)

Extrait de l'article "Histoire du Naturisme" paru en 3 parties dans les numéros 11,12 et 13 (1956-1957) de la Revue Naturiste Internationale. Cet article n'est pas signé, mais semble avoir été rédigé par J.A. Foex.

 

La cité naturiste

C’est pourtant en plein hiver, un beau matin glacé de janvier 1931, qu’un coup de tonnerre éclate dans le ciel naturiste.

Naturisme (revue des Dr Durville) publie un communiqué qui déclenche une extraordinaire effervescence :

« VERS LA CREATION DU PLUS FORMIDABLE
CENTRE NATURISTE DU MONDE »

Les docteurs Gaston et André Durville, de concert avec un naturiste de la première heure, M. Bastier du Vignaud, achèvent en ce moment la mise au point d’une œuvre de grande envergure : la création en plein pays du soleil, d’un immense « Centre Naturiste International ». Situé sur la Méditerranée, dans un coin de France envié du monde entier pour son climat idéal, ce centre naturiste qui portera sans doute le nom d’Héliopolis, s’étendra sur mille hectares, dans une nature encore vierge, au sein d’une végétation tropicale de toute beauté.

La réalisation de cette œuvre mondiale n’est plus qu’une question d’heures. Une société commerciale sera incessamment fondée, qui tirera ses bénéfices de la vente des terrains et de l’exploitation des innombrables ressources naturelles du domaine.

L’élite des fondateurs de l’île des Naturistes (= l’île de Medan-Villennes) a tenu à faire partie des fondateurs d’Héliopolis, et à acquérir les premières parcelles de terrain à un pris de début très minime, inférieur de moitié au prochain prix de lancement. Le capital nécessaire à la réalisation de l’opération est presque entièrement constitué. Quelques parcelles et quelques parts de fondateurs restent seulement disponibles à l’heure actuelle. Leur achat constitue un placement de premier ordre et favorisera l’évolution de l’idée naturiste. »

1ere annonce133
La première annonce dans la revue NATURISME n°133 du 8 janvier 1931 Collection AJM

Il faut se donner la peine d’imaginer l’excitation qui gagne tous les milieux naturistes.

- Quel est cet endroit fabuleux ? Le communiqué ne le précise pas...?

- Ce sera aussi grand que la moitié de Paris !

- Notre Société Naturiste crée l’embryon de la vraie Cité Naturiste !

Des communiqués en rafale viennent attiser le feu allumé. On apprend le nom de cette île fascinante, l'île du Levant. On se penche sur des cartes pour la découvrir, à une quinzaine de kilomètres en pleine mer, au large des côtes du Var.

Il faut peupler le Levant en animaux exotiques. Les naturistes des colonies françaises et étrangères sont invités à indiquer dans quelles conditions ils pourraient procurer deux spécimens –mâle et femelle- de singes, d’oiseaux d’antilopes, de mangoustes. On demande notamment un jeune éléphant de petite race.

C’est l’arche de Noé, le jardin des Hespérides. Néanmoins, pour faire la synthèse avec le siècle ambiant, on construira une centrale électrique.

à suivre


Vue aérienne de la partie ouest de l'île du Levant en 1924
IDL1924.JPG
source : 
http://www.ifremer.fr/sextant/fr/web/guest/geoviewer

Repost 0