Un colloque :" Héliopolis, laboratoire social" 2 JUIN à la villa Noailles 3 JUIN île du Levant

Publié le 18 Mai 2018

Un colloque :" Héliopolis, laboratoire social" 2 JUIN à la villa Noailles 3 JUIN île du Levant
HÉLIOPOLIS, LABORATOIRE SOCIAL
 

Samedi 2 juin (10h - 21h) - Villa Noailles, Hyères
Dimanche 3 juin (10h - 16h) - Héliopolis, île du Levant

Avec le soutien des associations Agir O Levant et NU2

Sur une proposition de Jean Da Silva, professeur à l’Université Paris I Panthéon Sorbonne et Bernard Andrieu, professeur à l’Université Paris Descartes, la villa Noailles accueille le samedi 2 juin prochain des conférences, exposition, projections, visites et tables ronde. Cette journée se poursuivra le 3 juin sur l'île du Levant avec des visites de jardins remarquables et des tables ronde.


Au début des années 1930, les docteurs André en Gaston Durville fondent la cité d’Héliopolis, sur l’île du Levant : « un minuscule État moderne, illustration de l’État modèle de demain ». L’adoption de la nudité afin de bénéficier pleinement de la vertu roborative de l’air, de l’eau et du soleil, la pratique intensive du sport, le végétarisme, l’interdiction de l’alcool devaient permettre l’avènement d’une société régénérée et apaisée après les affres de la première guerre mondiale.

Après la Seconde Guerre Mondiale, ces idéaux hygiénistes furent assez vite délaissés par une population d’artistes et d’écrivains – Madeleine Renaud, Jean-Louis Barrault, Michel Simon, Annie Girardot, Guy Béart, Georges Moustaki, Monique Watteau, Rita Renoir, Henri Vernes, etc... – qui découvrent l'Île avec son ambiance à la fois « rupestre et polynésienne ». Ils en font rapidement une annexe de Saint-Tropez situé à quelques encablures. « Au nu pensif se substitue le nu décontracté » ; au naturisme comme hygiène de vie, le naturisme comme « recette du bonheur » ; de l’éthique, l’île du Levant passe à l’esthétique ; du moralisme à l’hédonisme et de la main des médecins à celle des artistes.
L'île du Levant que la presse présente alors comme le « Maquis du nudisme», la « Mecque des nudistes du monde entier », le « Saint-Tropez du naturisme » devient l’endroit "à voir" et "où se faire voir". La liberté déliée des contraintes corporelles et morales que chacun y trouve alors annonce la libération des mœurs et des relations intersexes à venir.

Jean Da Silva


LE SAMEDI 2 JUIN à la villa Noailles:

++ Le Levant avant-guerre

10h30 Jean-Pierre Blanc : Introduction et présentation
11h00 Julie Manfredini : La naissance d’Héliopolis, premier village naturiste français et européen
11h30 Bernard Andrieu : Créer une cité nature
12h00 David Lorenté : De Physiopolis à Héliopolis

++ Le Levant après-guerre

14h30 Olivier Sirost : De Monte Verita à Héliopolis
15h00 Jean Da Silva : La levantine et les photographes
15h30 Elise Dartois : Végétarisme et naturisme àHéliopolis
16h00 Frédérique Desbuissons : Une gastronomie pour Héliopolis? La cuisine naturiste de Robert-J. Courtine (1956-1970)
18h00 Cocktail de clôture
21h00 Projection de films tournés à Héliopolis, de 1920 à nos jours
Les Filles d'Eve, Michel Olivier, 1952
Nous Irons à l'île du Levant, Werner Kunz, 1956
Comme au premier jour, Alain Lartigue, produit par la Fédération Française de Naturisme en 1967
(...)

DIMANCHE 3 JUIN 2018 - HELIOPOLIS, ILE DU LEVANT

Dans le cadre du week-end des "Rendez-vous aux jardins" (1er, 2 et 3 juin 2018), de nombreux sites sont ouverts à la visite sur l'île du Levant
9h15 Traversée en bateau depuis le port d’Hyères
10h45 Café d’accueil et possibilité d'adopter la tenue naturiste
11h30 Dans le cadre des Rendez-vous aux Jardins, visite de jardins remarquables de l’île
14h30 Table-ronde, cour de Lau, place du Village
16h30 Traversée retour vers le port d’Hyères

 

Rédigé par HODIE

Publié dans #Histoire, #La vie locale

Commenter cet article