Un mariage chez les naturistes de l'île du Levant 2

Publié le 6 Décembre 2015

NATURISME n°357 du 15 septembre 1935
Suite de l'article de Pierre Audebert

Oh ! certes, ce n'est pas la première fois que, sur le territoire de l’Île du Levant, on unit deux adeptes du naturisme, suivis d'un cortège composé d'autres adeptes du naturisme.
Déjà, le 23 août 1932, une "noce" comprenant des hommes, des femmes et des enfants en slip s'étaient présentée devant l'adjoint spécial d'alors, M. Bernier.
Cependant, nul buste de Marianne n'avait été prévu pour ce mariage inaugural ; on ignorait sans doute, à l'époque, que la mairie elle-même en recélait un, sous les combles...
Et M. Pégliasco a voulu que, cette fois-ci, l'effigie de la République présidât à la cérémonie.
Hélas ! Lavée, la Marianne de plâtre est à peine moins pitoyable : elle est grise, d'un gris devenu uniforme, mais d'un vilain gris sale, profondément incrusté dans la matière.
L'adjoint est consterné. Que faire ? La gratter ? Ce serait l'achever. La peindre ? Pourquoi pas...
Mais voilà : c'est délicat de peindre la République ; il faudrait un artiste. Un artiste ? Il y en a souvent dans l'île, et d'authentiques. Mme David-Gell, peintre naturiste de talent par exemple ; elle ne refusera certainement pas...
Mme David-Gelle ne refuse pas, en effet. Bien au contraire, avec son amabilité coutumière, elle s'emploie immédiatement à resttuarer le buste. Armée de ses pinceaux, la voici essayant ses couleurs sur le visage symbolique. Diable ! Que fait-elle donc ? Ce teint de bronze...C'est juste : la Marianne de l'Ile du Levant ne saurait être blafarde !
...Et voilà comment le 12 août 1935, M. Léon Lair a épousé Mlle Renée Galant, sous le signe d'une République naturiste au sein nu, aux cheveux blonds, dorée de soleil...

à suivre.....

L'adjoint spécial Pégliasco et la Marianne

L'adjoint spécial Pégliasco et la Marianne

Rédigé par HODIE

Publié dans #Histoire, #1935, #Revue NATURISME

Repost 0
Commenter cet article