Articles avec #1959 tag

Publié le 14 Octobre 2020

Coll. personnelle

 

 

 

Aux Grottes

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Ile du Levant, #Harvest, #Artistes-écrivains, #1959, #Naturisme, #ADIL

Publié le 13 Octobre 2020

Coll. personnelle

 

 

A suivre

 

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Artistes-écrivains, #Ile du Levant, #1959, #Naturisme, #Harvest

Publié le 12 Octobre 2020

Collection personnelle

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Artistes-écrivains, #Harvest, #Ile du Levant, #1959, #Nudisme, #Naturisme

Publié le 16 Décembre 2019

Un courrier au Maire d'Hyères de Julien Joseph du 16 février 1959

 

Monsieur le Maire et tous les membres du Conseil Municipal d'Hyères,

Pour embelissement et ornement du site, et  attraction touristique de l'Ile du Levant

Je viens d'apprendre que la Ville d'Hyères, vas faire des grands travaux d'embelissement aux Iles d'Or ;

A cette occasion, je demande l'autorisation et je me permets de présenter la suggestion suivante qui serait de prendre à son compte ce que j'avais proposé, il y a 7 ans au conseil du Syndicat d'Héliopolis.
C'est à dire : l'édification d'un temple de l'Amour (les sept Amours) :
Un temple aux sept colonnes, de 7 mètres  chacune intérieur ;
Entre chaque colonne, ce serait le décor d'un Amour spécial, que l'on classerait ainsi, 
par exemple ;
1er Amour Divin, spirituel (le Major), 2e Amour Maternel, 3e Amour Fraternel,
4e Amour Conjugal, 5e Amour Familial, 6e Amour de l'Humanité , 7e Amour de la Nature, les végétaux, les animaux, 

Il serait bon qu'il y ait autour du temple un terrain de minimum 2 hectares pour pouvoir honoré pleinement l'Amour de la Nature, le Solarium pourrait avoir sa place au parc du temple de l'Amour.

Ceci est une proposition à étudié pour mettre au point précisément.

Source : Archives Municipales de la ville d'Hyères 3D20 N°7-3

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Ile du Levant, #Artistes-écrivains, #1952, #1959

Publié le 25 Octobre 2019

Extrait de "L'ILE DU LEVANT, NOUVEAU GUIDE NATURISTE", une édition spéciale de la Revue Naturiste Internationale de 1959

extrait de l'article " LEVANT NEW-LOOK " de Jean-Albert Foëx

LES TEMPS NOUVEAUX

Depuis que les Crétois et les Phéniciens relâchaient à l'île du Levant et laissaient tomber par-dessus bord les amphores qu'aujourd'hui recherchent les plongeurs, en dépit de la volonté naturiste - originellement orientée vers la rusticité - le Levant a atteint son plus haut point de confort matériel.

Dans l'épaisseur instantanée des maquis, on ne risque plus que la rencontre de petits serpents craintifs satisfaits d'être apprivoisés. Seuls les moustiques, qui attaquaient déjà les Phéniciens barbus, restent irréductibles et agressifs. Si l'envie vous prend de passer une nuit à la belle étoile, sur le seuil doucement mobile de la mer, n'oubliez pas, poètes, de vous saucissonner dans une double moustiquaire, sans quoi les insectes laborieux ne laisseraient de vous sur la plage que votre bracelet-montre et vos fausses dents.

Notre paradis a son serpent, cela va de soi, ses moustiques et sa gentillesse.

Gentillesse, écrit Littré, qualité de celui qui plaît, en parlant des personnes (l'idée de bonne race; qui est le sens propre de gentil, ayant amené celle d’agrément, d'élégance).

La gentillesse au Levant ne prêtent guère l'oreille aux charlatans, marchands d'orviétan et de doctrines censées défendre et promouvoir une vie intelligente.

Ils pensent que rien ne préserve mieux vie et intelligence qu'une falaise de rochers, qu'un bateau bien taillé permettant de filer au large.

Pour prendre congé, aussi illimité que possible, de la crasse des habitudes, le bateau choisit les îles.

Raisons suffisantes pour que le Levant garde notre affection. Son détachement géologique du continent va de pair avec notre détachement d'un monde assourdissant, mortifié ou ennuyeux.

Ainsi s'obtient un confort spirituel qui fâchera les poètes maudits syndiqués  et les angoissés professionnels, mais qui permet de porter sur toutes choses un regard serein.

L'homme moderne s'acharne à lancer vers le ciel des machines qui égratignent les espaces où les distances se comptent en années-lumière.

L'homme naturiste prend ses distances, se contente de rapports primitifs avec le soleil, évalue son bonheur terrestre en heurs de lumière.

En ces heures que le Levant, new-look et éternel; lui prodigue sans compter

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Ile du Levant, #Guides, #1959, #FOEX

Publié le 31 Juillet 2019

JUILLET AU LEVANT

* Les vedettes "Les Iles d'Or" nous font savoir qu'à partir du 3 juillet huit départs quotidiens auront lieu du Lavandou : à 5h, 8h, 9h, 10h, 11h, 14h, 15h, 17h. Retours assurés dans la journée pour tous ces services. Des horaires combinés permettent de visiter l'île du Levant et Port Cros dans la même journée.

Le mercredi : service spécial  jusqu'à Porquerolles (retour le soir).

Renseignements au Lavandou : Boîte postale 84 ou téléphone 102. A Cavalaire : R. Muret, Agence Havas, téléphone 92.

* On nous précise qu'il est possible de camper sur le terrain privé de La Figueraie (Mlle Vanel)

* A partir de juillet jusqu'en septembre, le bateau Pourquoi Pas ( Club d'Exploration sous-marine de Toulon) accostera au port de l'Ayguade en fin de semaine chaque fois que le temps le permettra. Les amateurs de plongée pourront prendre place à bord. Tous renseignements à ce sujet auprès de Mlle Olga, hôtesse des transports maritimes " Les Iles d'Or".

 

n°42 de juillet 1959 - Revue Naturiste Internationale

En juillet 1959 dans la Revue Naturiste Internationale

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Ile du Levant, #Histoire, #1959, #Coupures de presse

Publié le 10 Juillet 2019

LES HÔTELS

Electricité et eau courante dans les chambres !

Au carrefour des plages - Eau à volonté

 

D'autres hébergements

Source : Le guide de l'île du Levant 1959

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Guides, #Ile du Levant, #1959

Publié le 12 Février 2019

Extraits de L'ILE DU LEVANT, nouveau guide naturiste 1959, une édition spéciale de la Revue Naturiste Internationale

LA DUCHESSE ET LE MAQUIS

La duchesse de Castrie faisait dire des messes pour que "le ciel consumât le Musée du Louvre où tant de nudités offensent la vue..."

En 1959, le ciel, indulgent, consume les nudistes. A petit feu. Ils s'en réjouissent. Ils sont là pour ça. Pour que le feu du ciel leur donne le parfait, l'intégral bronzage qu'ils désirent.

Ils vivent en pensions, dans des hôtels, des bungalows ou des villas particulières, nombreuses. Ils campent, exactement, répétons-le, comme à Ramatuelle, aux Salins d'Hyères ou au cap Brun.

Deux nuances pourtant ; ce village est noyé dans un maquis particulièrement dense ; il vit à l'heure naturiste. Le maquis d'arbousiers et de bruyères, de lentisques et de romarin, souvent bardé de figuiers de Barbarie et d'agaves, forma partout écran, barrage, rempart, c'est le mur végétal de la vie privée, mur épineux, opaque, béni.

Candide naturiste, en son jardin, se vautre ainsi dans les romans policiers et les huiles solaires, à l'écart des curieux et des fâcheux.

Quand l'envie lui prend de se rendre à la Poste, de faire son marché, d'aller boire un verre, il revêt le slip-minimum caractéristique d'Héliopolis, car le nu intégral est interdit sur les voies et lieux publics.

En revanche, sur les rochers, près de la mer où toute pierre même bossée est promue solarium, faites à votre guise, l'heure naturiste vous y autorise. Des Grottes au-delà des Moines s'étendent les "beaches" héliomarins, les plages où l'on passe une partie de la journée comme l'on se rend sur les plages-rôtissoires de Juan ou de Cannes. A cette différence près qu'à l'île du Levant shorts et maillots de bain deviennent, roulés en boule, oreiller pour la sieste ou bien, étendus, tapis de sol pour épargner à l'épiderme de peu moelleux contacts.

Laissons brunir les corps tranquilles.

Les Pierres Plates

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Ile du Levant, #Guides, #1959

Publié le 4 Février 2019

On s'étonne des idées saugrenues qui peuvent courir à l'étranger et même en France sur l’Île du Levant.

Les uns s'imaginent un vaste parc insulaire où folles naïades et gracieux tritons s'ébattent sur de tendres pelouses, pratiquent la danse rythmiques et le hula-hoop.

D'autres voient un tas de rochers torturés par la mer cruelle où des maniaques du nu se font griller vifs par Phébus. Certains croient que dans les fourrés épineux des hommes-nature se nourrissent de cigales cuites et de baies sauvages.

Je n'exagère pas beaucoup.

Basculons ces légendes et donnons du Levant naturiste une définition raisonnable : il s'agit d'un village provençal, pareil à cent autres villages de la côte méditerranéenne, où la pratique du naturisme est admise depuis un quart de siècle. Un point, c'est tout.

Le visiteur qui s'attend à la vision d'un concert Mayol gratuit et généralisé éprouvera une sournoise déception. Il n'apercevra sur le port que des gens en short ou en pantalon, vaquant à leur occupations, transportant des caisses de bouteilles, des cageots, des sacs, des matériaux.

Ô merveille ! Une nymphe vêtue d'un bout de ficelle a surgi sur un sentier voisin ; elle disparaît dans le maquis. Le visiteur tend le cou comme l'autruche altérée, jusqu'à ce que l'épouse irritée le ramène dans le droit chemin, celui des Arbousiers.

Pliant sous le sac tyrolien ou le poids de ses valises, l'arrivant enregistre des impressions contradictoires. Tantôt rien ne lui paraît différent de la vie estivale de la côte d'Azur, tantôt il bat des cils à la vue d'un Adam, d'une Ève, d'un couple, d'un groupe qu'on dirait sortis du Jardin d'Eden.

Un bon conseil : n'ayez par l'air trop avide de choses vues. Ne trimbalez pas votre appareil photo sur la poitrine comme le compteur Geiger des radiations nudistes. Vous êtes les hôtes d'un tranquille petit village, à la discrétion et à la simplicité de votre arrivée répondra la cordialité de l'accueil qui vous sera réservé.

Uns suggestion : sur le port, à chaque arrivée de bateau, se trouvent des camions qui assurent les transports publics. Utilisez-les. Encore que le domaine naturiste soit moins étendu qu'autrefois, il n'est pas exclu que vous ayez un ou deux kilomètres à couvrir, par chemins et sentiers raboteux, avant de trouver votre hôtel, votre bungalow, votre emplacement de camping. Les camions vous déposeront où il faut. Le parcours vous aura donné déjà une idée de la topographie locale. Vous aurez évité une ascension, exténuante avec bagages, car au Levant toutes les voies publiques montent ou descendent. Vous serez de bonne humeur.

 

L'ILE DU LEVANT, nouveau guide naturiste 1959, une édition spéciale de la Revue Naturiste Internationale

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Ile du Levant, #Guides, #1959

Publié le 17 Janvier 2019

1959 : L'ILE DU LEVANT, NOUVEAU GUIDE NATURISTE

1959 : L'ILE DU LEVANT, NOUVEAU GUIDE NATURISTE

2019 : LE CHAT NU

2019 : LE CHAT NU

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Ile du Levant, #Guides, #1959, #Maisons