Articles avec #1944 tag

Publié le 15 Août 2020

76 ème anniversaire du débarquement du 15 août 1944 sur l'île du Levant

Archives Gaumont
Bombardement de la batterie (factice) du Titan la veille du débarquement
On reconnaît la pointe du Titan et la calanque du Phare

 

"Dans la nuit du 14 au 15 août 1944, d'autres troupes doivent neutraliser l'île du Levant et Port-Cros, où la Wehrmacht disposerait de canons suffisamment puissants pour mettre en péril l'assaut des Alliés. Plus de 2 000 soldats américains et canadiens (SITKA FORCE) sont chargés de cette besogne. Tous s'attendent à souffrir. En face, on a pour principe de vendre chèrement sa peau quoi qu'il arrive. Les commandos prennent pied sur les deux îles sans la moindre résistance, ou presque. Au Levant, l'opération se révèle même parfaitement inutile : la batterie, installée près du phare de Titan, n'est qu'un leurre d'armes factices, défendues par des mannequins. À Port-Cros, en revanche, la partie est plus compliquée : retranchés dans les forts plantés au sommet de l'île, une soixantaine d'Allemands tiendront leurs positions jusqu'au 17 août, avec courage et détermination."

Source : "La Provence"

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Ile du Levant, #Débarquement, #1944

Publié le 25 Juin 2019

Les îles d'Hyères · First Airborne Task Force - The Forgotten Paratroopers
 

La Sitka force comprend la First Special Service Force et la Task Force 86 du Contre-amiral Lyal A. Davidson; Les objectifs sur ces deux îles sont à peu près les mêmes : Sur la côte ouest de Port Cros se trouve une batterie côtière, protégée par des canons antiaériens et des mitrailleuses ; sur le Levant, les plus grosses fortifications se trouvent sur la partie la plus au nord de l’île où trois à quatre canons de 164 mm sont protégés par des projecteurs et des blockhaus qui y sont probablement positionnés.

L’île du Levant

Les 2nd et 3rd Regiment prennent pied sur le sol français à 2 h du matin au Levant. Au sommet des falaises, les Forcemen se rejoignent à leur zone de rassemblement respectif, rapidement réorganisés, ils se mettent immédiatement en mouvement vers leurs objectifs. Le 2nd Battalion du 2nd Regiment commence à pousser vers le nord-ouest vers les ruines du Fort des Arbousiers, quant au 1st Battalion, il prend la direction de Port Avis. Pendant ce temps, le 1st Battalion du Major Raymond F. Hufft du 3rd Regiment commandé par le Lt. Col. Bill Becket se dirige à l’extrémité orientale de l’île, vers le phare du Titan et de ses batteries de canon – objectif principal de la Force sur le Levant – et le 2nd Battalion se déplace en réserve de l’assaut de la position ennemie en défendant Yellow Beach près de la Pointe du Liserot, au nord-est.

Sur le chemin de leur objectif, le 1st Battalion du 3rd Regiment a un court échange de tir avec un petit groupe allemand. Le 2nd Battalion du 3rd Regiment prend rapidement les positions ennemies composées de 15 hommes sur Yellow Beach, puis se mettent à nettoyer la plage pour le débarquement d’approvisionnement, l’évacuation des blessés et des prisonniers.

En approchant de Port Avis, le 1st Battalion du Lt. Col. Moore se heurte à un blockhaus ennemi défendu par quelques défenseurs vigilants. Le blockhaus est rapidement mis sous silence, mais la fusillade a apparemment alerté le reste de la garnison du Levant de la présence de la Force. À ce moment, une vingtaine de soldats ennemis s’échappent de l’île dans un petit bateau, mais l’essentiel des forces ennemies du Levant s’était déplacé dans des défenses bien préparés de Port Avis, en particulier dans la zone des ruines de la prison Avis (les ruines du pénitencier agricole) pour leur baroud d’honneur. À partir des positions retranchées de l’ennemi, le Lt. Col. Moore et ses hommes se font tirer dessus par des mitrailleuses lourdes et des mortiers. À cause de cela, le 1st battalion doit consolider des défenses et se retrancher le long d’une ligne allant vers le nord-est de Port Avis en préparation d’une attaque avec le 2nd Battalion qui est maintenant en route depuis le sud-ouest après avoir pris un avant poste ennemi s’étant trouver à l’intérieur des murs croulants du Fort des Arbousiers.

Les prisonniers sont ramenés dans des LCA canadien
sous la garde des Forcemen depuis Yellow Beach.

Le Colonel Walker, dont l’état-major avait posé pied sur l’île après les 2nd et 3rd Regiment, ordonne au 2nd Battalion du 3rd Regiment du Lt. Colonel Becket de s’engager autant que le 2nd Regiment. Alors que les neuf compagnies se mettent en position, le feu destructeur du HMS Lockout est appelé à garder une couverture de ses canons sur les défenseurs de Port Avis. Dans les trous d’obus et dans leurs casemates en béton, les derniers défenseurs du Levant subissent un violent barrage d’artillerie en attendant la confrontation finale. En soirée, le Lt. Colonel Moore du 2nd Regiment (renforcée) encercle Port Avis sur trois côtés. L’attaque finale est ordonnée et les compagnies attaquent en déboulant sur les défenseurs tout en lançant des grenades et en attaquant au bazooka avec des roquettes très explosives, les débordant et mettant fin à la bataille du Levant à 20 heures 34 le D-day.

Les éléments de la FSSF présent font 110 prisonniers.

Ravitaillement par les marins canadiens et le détachement arrière de la FSSF
sur Yellow Beach.

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Ile du Levant, #1944, #Histoire