Publié le 24 Juin 2013

Gabians.JPG
Les croûtons de pain ne sont pas perdu pour tout le monde

Photo RC

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #La faune

Publié le 24 Juin 2013

VIE LIBRE - Culturisme-Alpinisme-Naturisme-Ajisme
N°1 Avril 1947 

TITREA

Suite

Doublons plutôt la pointe du Liserot, ancienne cible pour les canons de la Marine ; et arrivons à la plage sablonneuse du Titan, la plus belle de l'île. Il est 10h30.

En même temps, arrivait, mais par la voie terrestre, une famille, le père avec son fusil de pêche, la mère et le petit garçon ; tous trois étaient partis d'HELIOPOLIS à 7 h, et j'avais fait le double de chemin ; vraiment, mon nouveau myen de transport est bon, et je n'étais nullement fatigué.

Le bruit avait couru que tout le sable du Titan avait servi au béton des postes de D.C.A. du plateau du Sémaphore. Faux bruits, car si je compare ce que je vois, avec mes souvenirs d'avant-guerre, je dois conclure que la quantité n'a pas diminué ; l'aspect général est tout à fait le même, et il faut croire que les nombreux oursins, hélas, sont eux aussi, à leur poste, guettant les pieds des imprudents.

Le temps était toujours merveilleux ; je décide de continuer ; je prends du large, et je vais carrèment en mer, laissant bien dérrière moi, l'emplacement de la Tour du Titan, dont on ne saura jamais si elle était sarrazine ou romaine, et plus loin, la pointe de l'Arète et son îlot rocheux. Je passe à environ 500 m, au sud du phare du Titan, qu'on appelle plus simplement le Phare, sans qu'un mouvement ou signal quelconque de la terrasse du phare décèle autre chose que la sieste réglementaire de ses occupants, et puisque je suis en forme, ou tout au moins surpris de la facilité du trajet, je pique délibérèment vers le large pour doubler le rocher de l'Esquillade ; de cette manière, j'aurai fait le complet périple de l'île du LEVANT et de ses dépendances.
Ce rocher se trouve à 1 900 mètres de la pointe du Phare ; l'absence de tout point de repère crée une illusion d'optique ; j'évaluai faussement sa distance à 500 m. ; cependant, j'arrivai facilement à sa hauteur ; ses rochers sont abrupts ; aucun atterrissage possible. De là, je me dirigeai à l'Ouest pour me rapprocher du rivage, avec des coups de pagaye instinctivement plus vigoureux, comme si le conducteur "sentait l'écurie".

J'entrevois la merveilleuse calanque du Phare, surmontée du Sémaphore ; je double la pointe de Calerousse et son îlot rocheux, la pointe de la Rovère, et j'aperçois droit devant moi, me barrant la route, l'éperon majestueux du Castellas.   ..à suivre...

 

1936 CARTE TOURISTIQUE Ed Bazar Héliopolis A. Reymond, Gé

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #1945-1970

Publié le 23 Juin 2013

Sur la corniche du Gecko les 22 et 23 juin 2013

Les gagnantes sont.... Nicole et Owladys

DSCN3276.JPG

Les participants

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #La vie locale

Publié le 23 Juin 2013

VIE LIBRE - Culturisme-Alpinisme-Naturisme-Ajisme
N°1 Avril 1947 
TITREA.jpg
Suite
Le lieu est sauvage à l'extrême ; on se sent effrayé de solitude ; des goélands à l'attente sur les rochers, ou posès sur l'eau calme, s'envolent à votre approche. Malgré l'aspect tranquille de la nature, des remous agitent les profondeurs. Près du roc de MAUPERTUIS, il y a comme un torubillon lent qui oblige à pagayer une dizaine de fois de suite du même côté, pour pouvoir maintenir une direction correcte. Aussitôt le cap dépassé, l'oeil embrase subitement la côte Sud de l'île jusqu'au Grand Cap ; en face de soi l'horizon est barré par les hautes falaises entre RIOUFREDE et le Grand Cap. On atteint la pointe de Cheval, avancée rocheuse, et on aperçoit la plage de RIOUFREDE ayant à sa gauche les rochers du Sparte-Club, le tout dominé par une abondante frondaison. Escale sur la plage de RIOUFREDE, et casse-croûte à 9h10 ; plaisir de retrouver quelques êtres humains, après la traversée du desert sauvage de MAUPERTUIS.
CRIOUFREDE.jpg

Départ à 9h30. Même calme général des élèments. Hautes falaises gris noir. Pointe du Russe (pourquoi ce nom ?). Grand Cap. Calanque des Pierres de Fer, qu'un sentier réunit au Grand Avis ; la calanque est déserte à cette heure ; attention aux rochers à fleur d'eau, qu'heureusement, le léger clapotis des eaux vous indique.
Maintenant, c'est une côte basse, curieusement découpée où abonde le quartz. Le regard se porte sur quelques sites inconnus du voyageur rerrestre, la Calanque de l'Huile, le Vaisseau, les Pierres Blanches, la calanque du Ponton ; puis l'oeil découvre la plage de l'Ane, caillouteuse et à l'abri rocailleux, terreur du kayakiste.
CANE.jpg
Photos aériennes SM
à suivre
1936-CARTE-TOURISTIQUE-Ed-Bazar-Heliopolis-A.-Reymond--Ge.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #1945-1970

Publié le 23 Juin 2013

Rédigé par HODIE

Publié dans #La flore

Publié le 22 Juin 2013

Rédigé par HODIE

Publié dans #La faune

Publié le 22 Juin 2013

2013-21JUINM.jpg

Séverine et Patrick, tout jeunes mariés autour de Lucie, adjointe spéciale de la fraction de commune de l'Ile du Levant
avec Christine et René.

Photo C.B.

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #La vie locale

Publié le 22 Juin 2013

VIE LIBRE - Culturisme-Alpinisme-Naturisme-Ajisme
N°1 Avril 1947 

TIK-HL.jpg

Les promenades terrestres ont leur charme, mais que dire d'une promenade marine ? Des horizons nouveaux vous apparaissent : sans risquer de se griffer au maquis, vous admirez les rochers sous un angle inconnu, parfois tombant à pic dans une mer bleu foncé, tantôt s'immergeant en pente douce et révélant des paysages sous-marins multicolores ; vous visitez des criques inaccessibles de l'intérieur ; vous croisez des bancs de poissons d'un merveilleux coloris : vous dérangez dans leur solitude de nombreux goélands. Un kayak est nécessaire pour cette exploration ; heureux sont les possesseurs de cet engin, car celui-ci à l'Ile du Levant double le plaisir des vacances. Celui qui nous occupe est un Hart monoplace bien stable, maniable et bien effilé.

Un matin de fin juillet 1946, la mer était "d'huile", comme disent les marins, le baromètre élevé, en somme belle journée en perspective, ciel, comme toujours en cette saison, invariablement bleu. Les préparatifs sont vite faits : une gamelle renfermant quelques fruits et légumes, une serviette contenant le pain, un quart en aluminium, le tout serré dans un filets à provisions, renfermant au dernier moment, les sandales, et noué à l'un des arceaux arrière du kayak : il faut tout prévoir, même un naufrage...

Départ de l'Aygade à 8 heures ; le bateau fend les eaux avec souplesse et domine bientôt la tache verte, premier but des nageurs moyens ; on suit tout d'abord la côte tout près de la terre, parallèllement au sentier terrestre, combien tourmenté, qui aboutit à la plage des Grottes ; on remarque la Faille grand rocher brisé verticalement comme par un coup de hache, laissant une cavité dans laquelle les vagues pénètrent généralement avec grands effets d'écume ; mais aujourd'hui tout est calme ; c'est ensuite le vallon des Cascades du moins comme il a été nommé en cette année 1946, à la suite des pluies abondantes de juin ; le pin des Grottes, bien connu des campeurs, où déjà, quelques passionnés de la pêche au fusil se préparent à ce sport, puis c'est la grotte marine aux couleurs changeantes suivant l'heure, l'avancée rocheuse qui cache MAUPERTUIS, et qui, atteinte, dévoile ce fameux cap qu'on aperçoit que de la mer, ou de Port Cros... à suivre

GVL.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #1945-1970

Publié le 21 Juin 2013

2013-20JUIN2.JPG

De nos correspondants FRC à l'Ayguade du Levant 

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #L'Ayguade

Publié le 20 Juin 2013

EXPOSITION DE PETITS TABLEAUX LEVANTINS

NUM728.jpg

Du 23 juin au 30 juillet 2013
BRISE MARINE

Anne Rauscher expose ses oeuvres réalisées
à partir de petits matériaux du bord de mer du Levant.

Vernissage le 23 juin à 19 h

Rens. 06 14 39 39 08

Voir les commentaires

Rédigé par HODIE

Publié dans #Artistes-écrivains