Réflexions sur le naturisme : Gymnosophia

Publié le 1 Mai 2012

A la suite des trois articles sur le naturisme >>><<<, d'autres réflexions plus actuelles....

 

sources http://vivredabord.blogspot.fr/p/gymnosophia.html

Naturisme, une définition bancale

Une définition officielle du Naturisme  a été adoptée en 1974 par la Fédération Naturiste Internationale au congrès du Cap d'Agde :
« Le Naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisée par la pratique de la nudité en commun, ayant pour but le respect de soi, de l'autre et de l'environnement. »

Si cette définition, pleine de bonnes intentions, semble convenir aujourd'hui à la majorité des naturistes, nous la trouvons bancale, inexacte et incomplète pour les raisons suivantes :

-Elle fait reposer le Naturisme sur la seule pratique de la nudité physique en commun. Celle-ci était bien préconisée par certains fondateurs du mouvement, mais elle n'était pas unanimement partagée par tous.
Ne tenant donc pas compte de cette histoire riche, elle exclue de ce fait les autres sensibilités qui composèrent l'origine du mouvement, et qui justifiaient tout autant, voire plus, le terme de Naturisme.

-La nudité physique étant indéniablement physiologique et apportant une certaine libération psychologique, cette définition l'extrapole en la faisant passer pour un remède miracle, ce qu'elle n'est assurément pas : sans parler du manque d'entrain des pratiquants à vouloir améliorer leurs comportements, nous n'avons qu'à faire le constat des diverses inversions que l'on peut faire de la nudité, non pour libérer et assainir, mais au contraire pour humilier, détruire, abuser, exciter, vendre...

-Figeant délibérément le Naturisme dans une pratique arbitrairement établie et codifiée, elle empêche toute évolution du mouvement, dont la terminaison en « -isme » impliquerai au contraire une certaine dynamique (notamment de la pensée). Dynamique qui de ce fait a beaucoup de mal à exister dans le mouvement.

-Et enfin, cette définition correspondrait bien mieux (avec quelques corrections toutefois) au terme de Nudisme, moins noble en apparence, peut-être, mais surtout plus honnête, franc et direct, puisqu'elle en fait son véritable fondement.


-Une autre approche :

La définition officielle semble avoir le mérite de rassembler du monde.
Cependant, rassembler du monde sur un concept incohérent peut s'avérer à plus ou moins long terme plutôt problématique, le mouvement se retrouvant tôt ou tard confronté à ces incohérences, et coincé par leur effets auto-bloquants.

La définition que nous proposons, plus simple, logique, ouverte et réintégrant une dynamique interne se résume en ce peu de mots : Retour à la Nature.

Dans cette optique, nous ajouterons encore une réflexion aux critiques de la définition officielle faites ci-dessus, la plus importante à nos yeux, et qui, pour le coup, justifie complètement le terme de Naturisme :

-Les termes employés d'harmonie avec la nature, devenant en fin de définition respect de l'environnement, dénotent le problème fondamental que détecte et à quoi réagit justement le Naturisme, à savoir l'idéologie selon laquelle l'humanité est séparée de la Nature, cette dernière étant réduite à un terne et matériel « environnement ».
Cette pollution idéologique (probablement la première de toutes) est la cause de tous nos comportements destructeurs à son (et notre) égard.

La dynamique du mot Naturisme, implique un mouvement vers la Nature.
Ce mouvement vers la Nature remet en question l'idéologie de séparation humanité/Nature sur laquelle se fonde notre civilisation, car notre civilisation s'est construite sur la séparation graduelle d'avec la Nature.
Ce mouvement vers la Nature consiste donc en un retour.

Car là est le fondement du Naturisme : le constat en la dégénérescence physique, psychologique et sociale de l'humanité ainsi que les dégâts collatéraux qu'elle occasionne résultants de sa coupure d'avec la Nature.
Cette coupure est par ailleurs à la fois parfaitement illusoire, irrationnelle et absurde, l'humanité faisant entièrement partie de la Nature, qu'elle le veuille ou non.

La suite sur

http://vivredabord.blogspot.fr/p/gymnosophia.html

Rédigé par HODIE

Publié dans #Naturisme

Repost 0
Commenter cet article

Juw 05/05/2012 11:59


Merci pour la pub!


Ju, de Vivre d'abord!