les plages du Levant : Les Grottes

Publié le 17 Juin 2011

LES GROTTES par Henry LEGRAND
extrait de l'article paru dans la revue de l'Association naturiste des Amis de l'Ile du Levant d'avril 1954, pages 6 à 9 

diverses photos et cartes postales en fin d'article

 

Pourquoi ce nom des Grottes ? Le sens, ici, n'est pas douteux. Tout autour de la plage, le sol est constitué par des roches entre toutes friables, disposées en couches horizontales ou presque, faites d'un grès très tendre, séparées les unes des autres par du sable, si bien que l'ensemble n'a pas une consistance très durable. « Formation poreuse calcaréo-siliceuse, dit H. Parent (dans Jahandiez), d'âge quaternaire, observée à la pointe du Tuf (dans l'île de Port-Cros, juste en face de la plage des Grottes) et dans le vallon de Port-Cros, par Faisan (Notice sur la géologie et la minéralogie du canton d'Hyères — Lyon 1863), signalée dans l'île du Levant (vallon des Grottes), par M. Jahandiez (Les Iles d'Hyères, 2me édit. 1914, p. 172,1 pi.) étudiée de nouveau par MM. Léger et Blanchet (Sur l'existence des plages fossiles aux iles d'Hyères — Grenoble 1927), elle serait d'après mes récentes observations(H. Parent, Une formation éolienne fossilifère à Port-Cros. comptes rendus sommaires des séances de la Soc. géol. de France, 1928), d'origine éolienne et formée d'un agrégat de coquilles marines brisées, réunies à des grains de sable quartzeux par de la calcite d'exsudation, cristallisée, formant ciment ; c'est une dune calcaire consolidée en grès. »

« Ces falaises friables, ajoute Jahandiez (loc. cit.), désagrégées par le vent et l'air salin, présentent plusieurs cavités qui ont fait donner le nom de « Passe des Grottes » au bras de mer séparant l'île du Levant de Port-Cros. Ces abris naturels sont utilisés par les pêcheurs qui viennent y faire la bouillabaisse. »

Ces grottes sont au nombre de quatre. La première, à l'extrémité nord  de la plage, n'existe plus. Elle s'est écroulée à la suite de la déflagration d'une mine marine en 1944.

** L'accident du 16 juillet 1984 (1 mort suite écroulement de la partie nord) fera l'objet d'un article spécial.

Une autre plus à droite, tout à fait en dehors de la plage principale, au bas d'un escalier menant aux premières rangées de tentes, semble le fond de tableau d'une petite crique miniature. A ceux qui voudraient s'y étendre, même à proximité, surtout les jours de mistral, nous conseillons d'apporter un peigne, car au bout de quelques minutes leurs cheveux seront remplis de sable.

La troisième, la vraie grotte, la plus spectaculaire et qu'on a en face de soi quand on descend le fameux escalier de la plage. Elle domine la plage à gauche, et servait autrefois de quartier général à certains pêcheurs amateurs qui y remisaient un bric à brac des plus variés, mais des moins esthétiques. Une décision fort heureuse de l'adjoint spécial prise à la fin de 1952 interdit d'y loger. Danger d'éboulement ou désir de propreté, ou les deux ? Choisissez.

Enfin la quatrième grotte, la plus belle, se trouve à 100 m. au sud. C'est la grotte marine où le flot vient s'engouffrer. Haute faille dans la falaise, large en son commencement, de 7 mètres, et profonde d'une dizaine de mètres, elle se laisse visiter en canoë ou en kayak, à condition d'en sortir en marche arrière. On ne peut y aller à pied sec à cause des parois verticales et même légèrement inclinées vers l'intérieur. Mais une exploration sous-marine, avec lunettes de pêche est fort curieuse ; elle vous révèle des fonds impressionnants et donne au débutant qui nage au-dessus de l'entrée de la grotte, une impression de vertige. Tout autour, une inspection des richesses minéralogiques de ce secteur est passionnante ; on y voit, enchâssées dans la roche, des pierres précieuses comme en certains points de l'île, grenats, disthènes et tourmalines. De plus, entre la plage et cette grotte, il y a dans les creux de rochers des dépôts de sable, du beau sable tout doré, brillant, provenant de l'effritement de roches tendres micacées, et le nouveau venu à l'île se trouve toujours frappé d'étonnement de pouvoir prendre dans ses mains de la poussière dorée du plus bel effet.

Un puits a été creusé en arrière de la plage, par les soins de la municipalité d'Hyères, sur la demande de l’A.D.I.L. Malheureusement, l'eau en est saumâtre ; il y a certainement des infiltrations d'eau de mer qui limitent aux lavages l'emploi du liquide qui en provient. Pour trouver de l'eau vraiment potable au village, on a mis en service en 1953 le réservoir de l'Ayguade, qui supprime la corvée de la montée à la Source. D'autres, possesseurs d'une embarcation, vont, les jours de mer calme, chercher l'eau potable au puits de la maison de garde de Port-Man, dans l'île de Port-Cros. Un accord avec le garde a permis pour cette opération l'usage du minimum, à condition de ne pas dépasser le puits en question sur la route de Port-Cros. Bien que cette autorisation soit souvent l'anticham¬bre de l'absence... de minimum, tout s'est bien passé jusqu’à présent.

Il est formellement interdit de faire du feu de bois sous la pinède et dans le maquis ; seuls les réchauds sont autorisés. L'été, le danger d'incendie est grand. Aussi un matériel de défense contre le feu est entreposé dans une baraque « ad hoc » que signale une peinture rouge.

L'hygiène est le point crucial du camping, hygiène des ordures ménagères et des W.C. On a déjà fait beaucoup sous ce rapport, mais il reste d'autant plus à faire que chaque année, on part de zéro. Matériel, outils, fosses, édicules, chlorure de chaux, — et aussi personnel, cantonnier et garde en supplément, tout cela doit faire l'objet d'études par les autorités, mais il faut reconnaître que les interdictions temporaires ou pseudo-définitives ne facilitent pas la tâche de ceux qui ont pris l'affaire en mains, en les empêchant de savoir « sur quel pied danser », ni si le sol ne va pas soudain, manquer sous leurs pieds

Mais quelle que soit la bonne volonté des parties intéressées, il semble que le charme de ce lieu de camping réside dans son isolement et dans la pratique familiale du naturisme que compromettrait une trop grande recherche du bien-être. Telle est du moins, l'opinion de la majorité. Limitons nos désirs à une meilleure utilisation des fosses à ordures, à la création de quelques W.C. supplémentaires, et à une plus ample distribution d'eau, — avec un personnel un peu plus nombreux, et nous n'aurons plus qu'à remercier les autorités.

Le sport du volley-ball est largement pratiqué aux Grottes, au point d'éclipser souvent d'autres activités comme la pêche sous-marine, le canotage et la natation. Tout d'abord, quelques passionnés de ce sport défrichèrent un petit terrain, n'ayant pas les dimensions réglementaires, en arrière de la plage, terrain bientôt limité par un grillage. Devant la gêne qui en résultait pour les estivants pour leurs bains de soleil, car outre un terrain dont ils étaient privés, ils recevaient quand même par moments un ballon qui ne leur était pas destiné, lequel ballon finissait par rouler dans la mer, il fut décidé de défricher un terrain réglementaire dans le maquis au-dessus de la grotte n° 3 de ce récit ; là au moins, on ni gênera personne. L'ancien terrain doit être converti soit en solarium, soit en remise à bateaux, pour dégager la plage de cet accessoire en période d'affluence, soit pour construction de râteliers superposés, à moins que, vu que les avis sont partagés, on ne délibère..., ou qu'on ne fasse rien.

DSC03267P3080055
les Grottes en 2011

L'anse des Grottes était autrefois encerclée par un maquis dense. L'ouvrage de Jahandiez sur les Iles d'Hyères (3m° édition, 1929), indiquait que le chemin d'accès par le vallon des Grottes était tout à fait impraticable, et qu'on ne pouvait y parvenir que par bateau.

La plage des Grottes fut le théâtre de plusieurs évènements historiques, le premier toutefois étant incertain comme emplacement exact, la chose ayant pu aussi bien se passer à l'Ayguade, ou sur la corniche entre l'Ayguade et les Grottes.

Noël de Saint-Fol (Les Iles d'Hyères, 1882), raconte qu'une vieille femme de l'île du Levant faisait chaque dimanche ou jour de fête la traversée à la nage de l'île du Levant à Port-Cros pour entendre la messe, puis ses oraisons terminées, regagnait son île par le même humide chemin. L'événement ne porte pas de date, mais il est raconté à la suite de faits qui se sont passés dans les autres îles pendant l'époque napoléonienne. Sans doute la nageuse prenait la mer aux Grottes et atterrissait vers la calanque du Tuf, d'où un sentier mène au col de Port-Man, et de là à la chapelle de Port-Cros.

Pendant trois ans (1949, 1950, 1951), l'A.D.I.L. a commémoré cet exploit par un concours réservé les deux premières années aux dames et jeunes filles, et mixte la troisième. L'épreuve comportait la double traversée de la Passe des Grottes à la nage, et la course à pied, Port-Man-Port-Cros et retour, pieds nus. Malgré la longueur du parcours il y eut plusieurs concurrentes et concurrents qui terminèrent la course très honorablement.

En 1866, à la suite de la révolte du pénitencier et du siège du Fort de l’Arbousier (act. Ft-Napoléon), un certain nombre de détenus évadés étaient parvenus jusqu'à l'anse des Grottes ; on m'a affirmé que les noms qu'on distingue encore sur les pierres remontent à cet événement. Plusieurs tentèrent de franchir le détroit sur des paillasses recouvertes de planches. Plusieurs se noyèrent, et les autres furent arrêtés en débarquant.

Non loin des Grottes, quelque part en mer, car il ne faut pas préciser, dans un fond de vingt-huit mètres, eut lieu il y a deux mille ans un naufrage d'un bateau grec porteur d'amphores.

Notre collègue, le docteur Piroux, d'Antibes, plongeur réputé, et cinéaste, a déjà « travaillé » sur cette épave...

Actuellement la plage des Grottes voit tous les ans le concours du plus bel enfant naturiste de l'île, avec une distribution de gâteaux très appréciée. Concours aussi de canoës et de kayaks, courses de natation et concours de lancer de bouée de sauvetage.

Plage avant tout familiale, adoptée par de nombreux enfants, et également par leurs parents, et qui semble promise à un bel avenir.

 

La Plage des Grottes 2Plage des Grottes 3Plage des Grottes 6Plage des Grottes 8Plage des Grottes1Plage des Grottes 4Plage des Grottes 5SCAN250SCAN260SCAN490SCAN272

Les Grottes sous la neige


SCAN249SCAN660

Rédigé par HODIE

Publié dans #Bords de mer

Repost 0
Commenter cet article