1822 : Description de la batterie des Arbousiers

Publié le 27 Janvier 2013

Informations inédites transmises par Hélène Goldet

Source : Atlas des Batteries de côte 1818-1822. Vincennes, Bibliothèque du service historique du Génie.

Description sommaire du Poste,
Etat de situation actuelle de ses établissements et communications :

La batterie des Arbousiers à la pointe nord de l'île du Levant, se développe sur une ligne mixte couverte par un simple épaulement sans retranchement ni aucun moyen défensif autre que celui q"elle tire d'une assez mauvaise baraque qui la protège mal et qu'on appelle la caserne retranchée des Arbousiers, qui peut contenir environ 40 hommes et un officier. Elle est crénelée et flanquée par deux mauvaises tourelles, mais n'est point capable de résister à une attaque faite avec du canon. On communique à ce poste depuis l'embarcadère par un chemin scabreux et difficile.

Objet Militaire :

Cette batterie défend la petite passe et occupe la position que l'ennemi doit prendre pour battre le port Mann. Elle sert à faire acte de présence dans l'île du Levant : mais comme les moyens de communication sont très difficiles, qu'il n'y a point de port, ni de calanque qui puisse l'assurer, on ne doit pas compter beaucoup sur le service qu'elle doit rendre et d'autant moins que l'île ne peut se défendre contre un ennemei qui l'attaquera avec des forces supérieures à celles de la garnison.

Renseignements sur l'état de propriété du terrain militaire :

Le terrain occupé par ce poste a été achété et payé au Sieur Gazzino, propriétaire de l"île de, comme ceux de Port-Cros et Bagau suivant l'acte du 21 août 1818.

 

Plan de situation

PLSIT.jpg
 

Rédigé par HODIE

Publié dans #Avant 1900

Commenter cet article