PHILA II : Honor David-Gell

Publié le 16 Août 2019

Inédit

 

Extraits du carnet manuscrit de 1936, Fila II
rédigés par Auguste PIGUET, confiés par Pierre-André Reymond, son petit-fils.

Dans le texte , j'ai ajouté des précisions en italique.

Jeudi  4 juin 1036

Aperçu un instant Mme David l’anglaise, fille du colonel Gell. Svelte et souple, ne porte guère plus de 30 ans. Revêtait des pantalons bleus de marin et un corsage grenat. Cheveux blonds roux, teint éclatant. Tout à fait le type anglais.

Honor David-Gell  - Coll. Patrick Bellet


Vit à la colle avec le camionneur Lassalle. Reviendrait ailleurs sur ce faux ménage curieux. Pegliasco me dit, on ne sait pas tout ; il y a un mystère là-dessous.
La fillette David âgée de 2 ans, n’a jamais abandonné sa mère. Le fils David, 8 ans, a vécu jusqu’ici à Paris où son père est notaire. Le gamin est arrivé hier au port de l’Avis pour vivre désormais avec sa mère et son amant. C’est un joli garçon noiraud que je vois occupé à charger du sable en compagnie de son père. Étrange !

....plus loin dans le carnet

Lassalle, grand noiraud bronzé, dentition éclatante élevé à Paris dont il fréquenta les écoles. Vécut en Algérie et s’y maria. S’engoua pour le naturisme et apprenant la fondation d’Héliopolis, s’empressa de s’y rendre. Sa femme, avec laquelle il ne s’entendait guère, se plaisait en Algérie et refusa de s’embarquer pour l’île du Levant. Chargé du camionnage dans l’île, devint aussitôt la coqueluche des femmes.

Parmi les estivants, se trouvait il y a environ deux ans, l’épouse du notaire parisien David, mère de deux enfants. Son père le colonel Gell passait une partie de l’année dans la villa à tourelle qu’il s’était fait construire au bord de la perspective dessous le fort Napoléon.

Mme David en voulait à son mari de ses flirtages et l’abandonna pour se coller avec Lassalle. Elle quitta son luxueux appartement de Paris pour venir s’installer dans le port de l’Avis dans une baraque en planches. Chose étrange, le notaire se déclara d’accord avec cet arrangement et s’en vînt en personne installer sa femme chez son miséreux rival. C’est à n’y rien comprendre. Lassalle est un rude travailleur. Il a l’air de s’en tirer tout en s’obstinant par principe à refuser toute bonne main. Sa maisonnette remise à neuf a vraiment l’air coquet.
La mère Lassalle avait une épicerie au port de l’Avis. Elle vient de la transférer à Héliopolis. Elle s’appelle de son vrai nom Bouhou a repris son nom de fille. Ici encore il y a un mystère. Remarquons aussi que Lassalle fils porte le nom de sa mère.
Le colonel Gell et sa femme, révolté par le concubinage de leur fille adorée s’y sente mal à l’aise, ont résolu de vivre désormais exclusivement en Angleterre. La villa sera probablement revendue.

GG et Edward Gell  Extrait du livre de Léonard Lassalle "Walnuts & Goat Cheese"

Le colonel vieillard de soixante-dix ans passés, voulut naguère franchir à la nage la passe des Grottes. Atteint de crampes, il put être rappelé à la vie après de longs efforts. Les Reymond déplorent le départ du sympathique colonel et de Mme la Colonelle.

Des livres sur Honor David-Gell et Léonard Lassalle

 Published in 2015 - My Local Media Company Ltd Copyright © Léonard Lassalle 2015

 

Rédigé par HODIE

Publié dans #1936, #Ile du Levant, #Histoire, #Artistes-écrivains

Commenter cet article