PHILA I : Au village du Grand Avis en 1936

Publié le 2 Mars 2019

  Inédit

Extraits de l'un des trois carnets manuscrits de 1936, Fila I
rédigés par Auguste PIGUET, confiés par Pierre-André Reymond, son petit-fils.

Des remarques ou des précisions apparaissent en italique.


 Les ruines du Grand Avis font un effet déplorable. Dans 10 ans, il n’y aura plus guère que des pans de mur encore debout. L’entrée de l’ancienne église est d’un accès difficile par la façade de devant. La chose réussit mieux par l’arrière. Traces de jolies moulures. Croix de fer surmontant la façade. Lignée de bâtiments encore debout. Là se trouvent la poste provisoire et la mairie (M. et Mme Theillet originaires de l’île de Ré). Le maçon Giraudo occupe la tranche est de cette lignée, qui du temps du pénitencier servit d’hôtellerie.
 L’enceinte du pénitencier aux murs en partie croulant, renferme des prés magnifiques et des puits surmontés d’un bâti en maçonnerie à double ouverture. On y puise au moyen d’une sorte d’amphore dite gargoulette attachée à une corde. Un âne, celui de M. le colonel Gell et le mulet de Victor Bagnasco paissent au bout d’un licol.

 De magnifiques rangée d’eucalyptus flanquent des portions de l’enceinte. Leurs feuilles prises en infusion guérissent radicalement rhumes et bronchites prétend le berger Tarzan qui en a fait l’expérience. Le vaste étang du pénitencier est à moitié comblé par des herbes aquatiques. Une maisonnette genre chalet s’élève dans un angle de l’ancienne cour du pénitencier. Le garde Augier y est logé. Il est chargé de dresser des contraventions à ceux qui ne portent aucun slip, qui coupent du bois vert ou font du feu. Sur divers points, des pancartes rappellent ces dernières prescriptions.
  Aucun service religieux n’a lieu sur l’île. Le dimanche ne se distingue en rien des autres jours. La majorité des 8 habitants est catholique de naissance mais non pratiquants ce qui ne les empêche pas de se signer dévotement lorsqu’ils pénètrent dans une église. Tel a été le cas de Madame La Salle, l’épicière, lorsque nous avons visité l’église de Port Cros. Il y a quelques protestants.

 Au midi du pénitencier, dans un bas-fond, quelques constructions ont été maintenues ou rapetassées par des ouvriers. Puits et lavoirs, figuiers, de là, le chemin tend au château de Pourtalès.

Guide de l’Île du Levant Pierre Audebert 1950

Par une haute futaie d’essences mélangées, chênes lièges ; pins, aloès dont plusieurs avec infloraison desséchée en arbre de 4 à 5 m de hauteur.
 Château croulant d’accès dangereux. Monté sur la terrasse par l’escalier tournant en fer. Terrasse à panorama superbe sur la baie de l’Avis et sur la côte. Mais les belles dalles encore intactes pourraient céder sous les pieds. Toit effondré, traces de papiers peints adhérant aux murailles.

 Guide de l’Île du Levant Pierre Audebert 1950

  Grotte dans le voisinage que je n’ai pas visitée. Difficile à découvrir. Gladys y a été conduite par Victor Bagnasco.
 Jardin du Passeur en terrasses. Retombé en friches. Quelques châssis et un ou deux carrés où le légume commence seulement à pousser.
M. Pegliasco  qui est censé le cultiver, le néglige.
Ancien puits ou citerne sur l’une des terrasses. Il nous a montré un sentier, qui après de nombreux méandres gagne l’entrée du village débouche un peu au nord de l’hôtel Meyer (Hôtel de l'Ile d'Or) en construction.
 Revu le château le jeudi suivant. Retrouvé facilement le sentier montré par Gladys. Combien plus agréable et solitaire que la grande route. Les cuisines se trouvaient à la face du midi. La cheminée oblique à cause des rafales de mistral, tient encore debout sauf aux extrémités. Venait ensuite une vaste cage d’escalier à vis. Une partie des tables, certaines servant de marches, demeure en place, ainsi que quelques mètres de balustrades. Mais on risque sa vie en pénétrant dans cette cage. Venait ensuite les appartements, enfin la terrasse de l’angle N. Large esplanade à l’ouest vers la mer. Superbes pins, chênes liège en contrebas de la façade est. Escalier de fer à vis rendant à la terrasse 23 marches + 1 en pierre en bas.
Dessin cage ascenseur 
 

Rédigé par HODIE

Publié dans #Ile du Levant, #Carnets, #Piguet, #1936

Commenter cet article