Six promenades que vous devez faire 4/6 -- Guide Île du Levant 1958

Publié le 18 Mai 2018

Chaussé d'espadrilles, déjà un peu bronzé, le séant  "habillé d'une ficelle", comme dit le poète, c'est-à-dire en minimum, vous commencez à explorer Héliopolis. Au Rond-Point des Arbousiers (Place Durville aujourd'hui) , vous trouverez des panneaux et des plans qui vous instruisent de la topographie des lieux. Il vous reste à les parcourir. Nous allons vous y aider.

"Une promenade que vous auriez pu faire ou que vous pourrez peut-être faire..."

Maupertuis - Rioufrède

  C'est la côte sud, face au large. La circulation dans cette zone est interdite en temps normal. Elle est autorisée seulement durant la saison du 15 juillet au 15 septembre (il y lieu de se renseigne, on trouvera, affichées à la Poste, les décisions de la Marine à ce sujet).

Plusieurs sentiers permettent d'accéder au superbes calanques de la côte sud, pointe du Cheval, calanque de l'Eden, de Glaucos, de Phrynis). Notez bien que si dans les précédentes promenades vous ne courriez aucun risque de vous égarer, il n'en est pas de même sur le versant sud où le maquiq est très sauvage, il est déconseillé de s'écarter des pistes ; vous vous égareriez très facilement au milieu des fourrés compacts, épineux, qui vous enferment vite dans un véritable piège. A vingt mètres de la piste, vous pouvez être tout à fait incapable de le retrouver.

Du maquis surchauffé par l'été, s'exhale la vivante et sèche odeur des plantes aromatiques, des résines, du thym (?). Ces roches brûlantes, ces eaux pures et bleues, cette végétation touffue qui frémit sous le vent du large, c'est le secret royaume de la nature sauvage.

Pourtant, la partie accessible de cette côte sud s'achève par le Juan-Les-Pins nudiste : Rioufrède. Ne vous amusez surtout pas à gagner Rioufrède en suivant la côte, vous ne vous en sortirez pas. Faites comme tout le monde, passez par le chamin de la Poste, aux Arbousiers, dépassez le poste établi sur la route par la Marine et un sentier aux pierres usées par des générations de naturistes vous amènera jusqu'à la plage de Rioufrède, lieu de prélidection des nudistes fanatiques de l'héliothérapie intégrale. En pleine saison, si vous souhaitez trouver une place pour vous étendre commodèment, n'hésitez pas à vous lever de bon matin. A Rioufrède, les places sont chères ! A dix heures su matin, on n'en trouve plus beaucoup de disponibles.

Dans la revue de l'ADIL 1953

Dans la revue de l'ADIL 1953

Rédigé par HODIE

Publié dans #Guides, #Bords de mer, #Histoire

Commenter cet article