DÉMARCHE " ÎLES DURABLES" : RÉUNION D'INFORMATION AU LEVANT LE 18 JUILLET A 17 h

Publié le 27 Juin 2017

Le Conservatoire du littoral est à l'origine d'une initiative appelée PIM " Petites Îles de Méditerranée " dont le but est de travailler à la préservation de la biodiversité et de l'environnement sur des petits milieux particulièrement fragiles.

Mais sur les îles habitées, il faut concilier la protection de la nature avec les activités liées à la vie des îliens, c'est à dire imaginer un développement " soutenable " qui ne mette pas en péril le milieu naturel, voire qui le restaure tout en gardant des îles vivantes, avec des activités économiques.

C'est ainsi que la démarche " Îles Durables " est apparue. Elle est maintenant portée par l'association SMILO, SMALL ISLANDS ORGANISATION . le conservatoire du littoral ne pouvant agir à l'étranger.

En effet, une vingtaine de petites îles à travers le monde y participe. Cela consiste d'abord à adhérer aux principes généraux de cette démarche.

C'est ce qu'a fait la commune d'Hyères pour le compte des trois îles ( Porquerolles, Port-Cros, Le Levant ) en 2015.

Le Syndicat d'Administration d’Héliopolis a fait de même le 22 mai 2017 en signant une déclaration d'intention dont le texte est en pièce jointe.

L'étape suivante va consister à travailler à l'obtention
d'un label " Ile durable ". Cela ne concerne au Levant que l'étude et le traitement des problèmes d'eau  ( approvisionnement et assainissement ), des déchets et de l'énergie.

CELA NE CONCERNE EN AUCUN CAS LA FAÇON DE VIVRE DES LEVANTINS ET DONC LE NATURISME.

Pour obtenir le label, il sera nécessaire d'effectuer un diagnostic et de définir des mesures de correction pour la mise en œuvre desquelles des aides sont possibles.

Une fois attribué, la conservation de ce label demandera la mise en œuvre des mesures définies et des réévaluations périodiques.

L'aide d'experts sur les problématiques concernées est proposée. Il n'y a aucun engagement financier, exceptée la prise en charge des experts éventuels ( logement et nourriture ). Cette démarche permet d'échanger des expériences avec d'autres îles qui participent.

Elle demande la création d'un " comité dès l'îles " pour que toutes les mesures nécessaires soient acceptées et partagées par tous les acteurs. On peut imaginer au Levant que ce Comité comprendrait le syndicat ainsi que les associations participant au CESC, la DGA ( il serait en effet souhaitable que le label soit décerné à l'ensemble de l'île et non seulement à la partie civile ), la mairie, TPM, les transporteurs maritimes, bref tous les acteurs qui peuvent être concernés par les mesures. En regroupant les énergies et en donnant un cadre aux actions nécessaires, l'obtention de ce label peut nous permettre d'avancer considérablement dans l'amélioration de problèmes récurrents qui ont un impact important sur l'état de l'environnement de l'île, première de nos richesses.

RÉUNION D'INFORMATION AU LEVANT LE 18 JUILLET A 17h

Un communiqué de Chantal Aumasson, présidente de l'A.S.L. Syndicat d'Administration d'Héliopolis

DÉMARCHE  " ÎLES DURABLES" : RÉUNION D'INFORMATION AU LEVANT LE 18 JUILLET A 17 h
DÉMARCHE  " ÎLES DURABLES" : RÉUNION D'INFORMATION AU LEVANT LE 18 JUILLET A 17 h

Rédigé par HODIE

Publié dans #La vie locale

Repost 0
Commenter cet article