NRV ALLIANCE en rade d'Hyères pour l'exercice "Olives Noires"

Publié le 27 Septembre 2016

Arrivée sur zone le 15 septembre 2016 du Nato Research Vessel NRV ALLIANCE

Arrivée sur zone le 15 septembre 2016 du Nato Research Vessel NRV ALLIANCE

http://www.cmre.nato.int/research/research-vessels/nrv-alliance

From 15 to 28 September 2016, the NATO Research Vessel Alliance, operated by the Italian Navy for the NATO Centre for Maritime Research and Experimentation (CMRE) based in La Spezia (Italy), is taking part for the first time in exercise Olives Noires 2016 in the Mediterranean sea, off the French coast. Olives Noires 2016 (ON16) is a live exercise involving NATO, French, Italian, Spanish, Greek and Slovenian naval units. The aimof the exercise is to enhance operational readiness levels and multinational cooperation training between NATO and French maritime forces in tactics and procedures in the littoral environment.

The primary purpose of the CMRE experiment in Olives Noires 2016 is to test solutions and advance methods for using robotics in mine countermeasures (MCM)

Sources : http://www.defense.gouv.fr/marine/a-la-une/exercice-de-guerre-des-mines-en-mediterranee

Un exercice de guerre des mines baptisé « Olives Noires » est organisé par la Marine nationale du 3 au 17 septembre. Cet exercice multinational se déroule dans les eaux territoriales françaises le long de la côte méditerranéenne, notamment dans la rade et le port de Toulon. « Olives Noires» implique la force navale européenne « EUROMARFOR » et le groupe permanent de guerre des mines de l’OTAN (voir encadré). Ce rendez-vous qui a lieu tous les deux ans, permet de promouvoir la coopération multinationale dans le domaine de la guerre des mines, d’améliorer l’interopérabilité entre les forces maritimes concernées et de travailler sur des tactiques et procédures communes.

L’édition 2010 d’ « Olives Noires » rassemble 9 pays*, 800 marins, 15 bâtiments et 2 équipes de déminage. L’emploi de deux drônes sous-marins vient compléter le dispositif. « Gavia » et Remus », c’est leur nom de guerre, permettent d’étudier le risque d’une zone avant l’intervention des plongeurs. Côté français, le bâtiment de commandement et ravitaillement Var, les chasseurs de mines Capricorne, Eridan et Lyre seront impliqués. La France fait office de référence dans le domaine de la guerre des mines. Des explosifs, pour la plupart issus de la seconde guerre mondiale, sont détruits chaque année par la France.

* Allemagne, Espagne, France, Grèce, Italie, Norvège, Portugal, Royaume-Uni (en observateurs), Turquie.

Rédigé par HODIE

Publié dans #Exercices, #Rade d'Hyères

Repost 0
Commenter cet article